Football . Ahli rencontrera l’Espérance de Tunis dimanche au stade du Caire. Les Rouges devraient faire preuve de plus d’efficacité cette fois-ci vu leur performance mitigée lors des matchs précédents et la puissance de l’adversaire.

Ahli face au grand défi tunisien

Les choses sérieuses vont commencer pour Ahli. Le champion d’Egypte rencontrera son homologue tunisien l’Espérance à l’occasion du match aller des demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique.

Deuxième du groupe B, Ahli a réussi à décrocher sa place aux demi-finales sans éclat. Les Rouges ont été sévèrement critiqués à cause de leurs mauvaises performances lors des matchs de quarts de finale de la compétition africaine. La défaite de l’équipe 2-4 contre Ismaïli lors de la dernière journée des quarts de finale a déclenché une vague de colère au sein de la citadelle rouge. C’est vrai qu’Ahli a disputé cette rencontre pour la gloire, surtout qu’il a garanti sa qualification pour les demi-finales depuis la 5e journée, mais la performance médiocre de l’équipe a beaucoup inquiété les supporters. Ces derniers ne cachent pas leur colère du niveau modeste de l’équipe en critiquant les joueurs et leur cadre technique lors des dernières rencontres. « Le comportement des supporters est très bizarre. Je comprends qu’ils soient en colère à cause de la performance mitigée de l’équipe. Mais leur rôle est de soutenir l’équipe au lieu de la critiquer dans ses moments difficiles », explique Hossam Ghali, capitaine de l’équipe, qui sera absent lors de la rencontre de dimanche à cause de sa suspension.

Ce dernier a conduit les Rouges vers une victoire difficile 1-0 contre Wadi Degla, le dernier du championnat. Cette rencontre a témoigné d’une mauvaise surprise pour le cadre technique d’Ahli.

Sayed Moawwad, le latéral gauche international de l’équipe et l’un des grands atouts des Rouges sur le plan offensif, a eu des blessures lors de la période d’échauffement qui a précédé la rencontre. De grands doutes planent autour de sa participation contre l’Espérance, ce qui représente une grande perte pour l’équipe.

Par conséquent, Hossam Al-Badri, directeur technique d’Ahli, n’aura d’autre choix que de déplacer son défenseur Chérif Abdel-Fadil au flanc gauche. Abdel-Fadil pourra bien compenser les efforts de Moawwad sur le plan défensif, mais sur le plan offensif, il y aura une grande différence.

En outre, Al-Badri a reçu une bonne nouvelle du cadre médical de l’équipe concernant la capacité de Mohamad Nagui « Gedo » de participer au match contre l’Espérance. Gedo, blessé au genou lors de la rencontre contre Ismaïli, occupe un grand rôle dans la tactique de Hossam Al-Badri, surtout avec la baisse de niveau qui frappe le duo Mohamad Barakat et Mohamad Abou-Treika. « J’ai fait mon maximum avec le cadre médical afin que je puisse participer contre l’Espérance. Je promets aux supporters de voir une nouvelle image de l’équipe, car tous les joueurs sont déterminés à réaliser un bon résultat au Caire », confie Gedo.

De son côté, Ahmad Fathi, le milieu international de l’équipe, a exprimé son optimisme en ce qui concerne le sort de l’équipe dans la compétition africaine. « La rencontre de dimanche sera très difficile, mais les joueurs, grâce à leurs grandes capacités et leur grande expérience, sont capables de surmonter l’obstacle tunisien qui sera un grand pas dans le parcours de l’équipe vers le titre africain », confie Ahmad Fathi.

Côté tunisien, l’Espérance, qui a dominé le groupe A dans les quarts de finale, semble plus puissant que jamais. L’équipe tunisienne ne vise que la victoire, soit sur le plan continental ou local. Le sang et or a fait preuve de son excellente forme actuelle en s’imposant 2-0, dimanche face à l’Olympique de Béja, grâce à un doublé de l’attaquant nigérian de l’équipe Micheal Eneramo. Buteur de la Ligue des champions d’Afrique avec 8 buts, Eneramo représente un grand danger pour la défense d’Ahli lors de la demi-finale.

Il paraît que cette rencontre occupe une grande partie de l’esprit du cadre technique de l’Espérance, à sa tête Fawzi Benzerti, le célèbre coach de l’équipe.

Ce dernier a préféré aligner le duo Ossama Darragi et Youssef Msakni, deux stars de l’équipe, contre l’Olympique de Béja, afin que ce duo puisse participer fraîchement contre Ahli en Ligue des champions. Le duel sera acharné entre la fraîcheur de l’Espérance et l’expérience d’Ahli. Qui va remporter ce duel ? Réponse dimanche soir.

Mohamad Mosselhi