Al-Ahram Hebdo, Vie mondaine |
  Président Abdel-Moneim Saïd
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 Semaine du 20 au 26 janvier 2010, numéro 802

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Vie mondaine
 

Hommage aux nouveaux « bâtisseurs » des Pyramides

Zahi serre la main à un descendant des anciens constructeurs.

Une scène de vie de l’Egypte ancienne reconstituée.

D’habitude, on trouve dans les fêtes des personnages en tenue officielle car ils sont probablement des responsables, des ministres ou des diplomates. La semaine dernière, ce tableau a été changé. La plupart des décorés étaient des ouvriers qui travaillent dans la découverte et la restauration des monuments. Il s’agit de la 4e fête des égyptologues organisée par le Conseil Suprême des Antiquités (CSA) à l’Opéra où était annoncé le plan de travail de 2010. Durant la soirée, qui n’était traditionnelle en rien, on a remarqué en guise de décoration des exemplaires de monuments pharaoniques. L’invité d’honneur, Omar Al-Chérif, a donné une allocution où il a souligné l’importance des monuments pharaoniques et leur rôle dans l’attraction des touristes. La soirée a été animée par un spectacle qui a comme thème les fouilles.

Photos: Abdel-Hamid Eid

Vive les deux peuples du Nil !

M. et Mme Ser Al-Khetm avec Moufid Chéhab, une amitié toute naturelle.

« Le Soudan et l’Egypte, deux faces de la même monnaie ». Avec ces mots, S.E. M. Abdel-Rahmane Ser Al-Khetm, ambassadeur du Soudan au Caire, a inauguré son allocution durant le 54e anniversaire de la fête d’indépendance de son pays organisée à l’hôtel Four Seasons. Cette soirée a accueilli la crème de la société égyptienne qui marque l’amitié entre les deux pays. Il s’agit de  Moufid Chéhab, ministre des Affaires parlementaires, Fayza Aboul-Naga, ministre de la Coopération internationale, Mahmoud Mohieddine, ministre de l’Investissement, et Ahmad Maher, ex-ministre des Affaires étrangères

Photo: Sayed Abd-Rabbo 

L’enfant prodige est égyptien

Zoweil et le prochain prix Nobel ?

Mahmoud Waël, c’est un génie précoce de 11 ans qui a passé le test du IQ avec 155 points, un résultat génial. Le Nobel de chimie Ahmad Zoweil et l’émissaire scientifique de Barack Obama, en visite au Caire, a cherché à rencontrer l’enfant génie. Durant cette rencontre, à l’ambassade américaine, Mahmoud a dit qu’il a la volonté de travailler sérieusement pour être le plus petit à obtenir le prix Nobel. Pour sa  part, Zoweil, qui a été très fier de cette rencontre, a conseillé aux parents de Mahmoud qu’il doit continuer ses études en Egypte pour renforcer son amour du pays.

Photo: Aymane Barayez

Devine ?

Un maquillage parfait pour May et Ezzat.

Un homme entouré de 6 femmes.

Un prix pour le lecteur qui va réussir à révéler qui sont ces deux personnes. Cette mendiante, par exemple, c’est la chanteuse May Kassab, et ce prince charmant ? C’est l’acteur Ezzat Abou-Auf. C’est la première scène du nouveau feuilleton Al-Ataba al-hamra du réalisateur Mohamad Al-Rachidi, qui tourne actuellement au studio Maghrabi à Chabramante à Guiza. Il s’agit de situations comiques qui regrouperont ce duo tout au long du feuilleton. Un autre feuilleton a commencé son tournage cette semaine dans le même endroit, c’est Raguel we set sittat (un homme et 6 femmes). Il s’agit de la 6e partie de ce feuilleton qui a réalisé un grand succès depuis la projection de la première partie durant le mois du Ramadan il y a cinq ans. Ce feuilleton comique est joué par Achraf Abdel-Baqi, Léqaa Al-Khamissi, Maha Abou-Auf et Intessar. La mauvaise nouvelle c’est l’absence de l’acteur très comique Sameh Hussein qui ne peut plus poursuivre son rôle, ce qui a poussé le réalisateur à annuler ce rôle car, d’après lui, personne ne pourra jouer à sa place.

Photos: Sayed Abd-Rabbo et Abdel-Hamid Eid 

 

Avec Hend Sabri, il n’y aura plus d’affamés au monde

L’Egypte, toujours point de départ pour tous les Arabes.

L’actrice tunisienne Hend Sabri s’est adhérée récemment à la liste des acteurs choisis par des organisations internationales pour des missions humanitaires. La jolie et talentueuse Hend Sabri a été choisie par le Programme Alimentaire Mondial (PAM), ambassadrice pour la lutte contre la faim. A l’occasion de ce choix, une conférence de presse a été organisée pour annoncer la nouvelle en présence de ses homologues les ambassadeurs de bonnes volontés les acteurs Mahmoud Yassine et Yousra. Durant cette conférence, qui a eu lieu à l’hôtel Sémiramis, un film a été projeté, comprenant la visite de Hend Sabri dans les territoires occupés en Palestine. Hend a promis qu’elle va profiter de sa célébrité pour soutenir le but du programme.

Photo: Sayed Abd-Rabbo

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah -Thérèse Joseph
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.