Al-Ahram Hebdo, Opinion | Morsi Attalla; Jérusalem arabe
  Président Morsi Attalla
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 Semaine du 3 au 9 juin 2009, numéro 769

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Opinion

Jérusalem arabe

Morsi Attalla

Je pense que les procédures israéliennes et les directives annoncées concernant la ville de Jérusalem menacent clairement et directement tous les efforts et les tentatives d’instaurer la paix au Proche-Orient. En effet, le comportement raciste et inhumain de la part d’Israël a remis en cause toutes les données de la situation actuelle. Aujourd’hui, toutes les questions qui se posent ne se concentrent plus sur le destin ou l’avenir du processus de paix, à la lumière de propositions et d’initiatives qui ont perdu leur crédibilité. Aujourd’hui, la question porte sur le destin et l’avenir de Jérusalem, alors que la poursuite des violations israéliennes ne peut que mener à des résultats dangereux.

Les forces extrémistes en Israël négligent le fait que la ville de Jérusalem diffère de toutes les autres villes du monde par sa particularité spirituelle en tant que centre patrimonial qui renferme tous les souvenirs des musulmans, chrétiens et juifs.

C’est dans cette ville que sont nées les valeurs éthiques et religieuses pour devenir une ville sacrée, riche par son histoire alors qu’un grand nombre de saints, de martyrs, de héros et de savants y sont enterrés. C’est dans cette ville que le Christ a passé une partie de sa vie diffusant son message, alors que dans chaque recoin de la ville il y a un souvenir de lui. Et pour les musulmans, cette ville qui renferme l’Esplanade des mosquées, est la première qibla et le troisième lieu saint. Et pour ce qui est des juifs, ils voient dans cette ville le symbole de l’unique période de l’histoire, durant laquelle ils ont réalisé leur union nationale pendant 70 années consécutives et où ils ont fondé un Etat juif depuis le roi David en 1011 avant J.-C. jusqu’en 972 avant J.-C., puis son fils Salomon a pris le pouvoir de 972 à 933 avant J.-C. La domination de la ville de Jérusalem par les Israéliens, 15 siècles après sa fondation, n’était qu’une période d’occupation, de tuerie et de dévastation.

Jérusalem est donc la terre des miracles religieux pour les chrétiens et les musulmans et pour les Arabes et les Palestiniens, elle a une grande importance géographique. Or, aujourd’hui les extrémistes juifs tentent d’en faire un miracle religieux seulement. Jérusalem ressemble à un musée éternel visité par les fidèles des 3 religions célestes. C’est le noyau de la Palestine dont les Israéliens veulent s’accaparer. Or, tout au long de 4 000 ans et jusqu’à la fin de la première guerre mondiale, cette ville n’a jamais été une entité politique et régionale individuelle, alors qu’elle faisait partie des pays du Levant. C’est donc après la déclaratio Balfour qu’a commencé le démantèlement du monde arabe avec l’effondrement de l’Etat ottoman, et cette partie de la terre a été appelée la Palestine sous le mandat britannique.

Si nous nous basons sur les écrits de l’historien Hérodote puis des historiens européens qui ont enregistré les croisades, la Palestine est une terre arabe, au sein de laquelle se trouve la ville de Jérusalem dont l’arabisme est prouvé par des documents, par l’architecture des maisons et des magasins, et par la langue arabe que parlent ses habitants. L’arabité de Jérusalem ne doit donc faire l’objet d’aucun marchandage de la part des Israéliens qui pensent que l’excès de force et la suprématie militaire peuvent leur permettre de s’accaparer de la ville sainte.

Retour au sommaire

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah -Thérèse Joseph
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.