Al-Ahram Hebdo, Echangez, écrivez |
  Président Morsi Attalla
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 Semaine du 3 au 9 septembre 2008, numéro 730

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Echangez, écrivez

Ramadan . Il coïncide cette année avec la rentrée scolaire, et un de nos lecteurs aborde le sujet des frais de ces deux événements.

Comment dépenser moins

Le mois de Ramadan commence, et deux semaines après, c’est la rentrée scolaire et universitaire. Et encore deux semaines plus tard, c’est au tour de la fête du petit Baïram. Alors comment faire pour répondre à tous ces besoins et exigences financières ? Acheter le yamich, le sucre, la viande, le poulet, l’uniforme, les chaussures, les fournitures scolaires ... Tout cela en un seul mois pour les familles égyptiennes. Alors, il est normal que des frictions existent dans les familles.

Mais je voudrais expliquer quelque chose qui peut simplifier les choses. Plusieurs d’entre nous ne comprennent pas la vraie conception de ce mois de jeûne. Et plusieurs non plus ne savent pas comment se préparer pour ce mois, lequel est créé par Dieu pour plusieurs buts dont le principal est de se sentir plus proche des pauvres, qui souffrent de la faim et qui manquent de moyens. Alors comment sentir cela, alors que les familles les plus aisées rivalisent de plats et de personnes invitées pour l’Iftar ? Comment sentir cela, alors que les foyers entrent en trouvant les femmes entrant en concours sur celle qui invite plus de monde et fait le plus parfait buffet. Pourquoi ce gaspillage ? Notre prophète Mohamad nous a interdit de gaspiller, et surtout la nourriture. Notre prophète, en ce mois, mangeait quelques petites dattes et un peu de lait pour être prêt à prier le plus longtemps possible.

Donc, réveillez-vous et comprenez bien que ce mois sacré est fait pour prier, faire des actions de charité, purifier son âme et essayer d’en faire sortir le plus mauvais. Alors si on comprend bien le vrai but de ce mois sacré, plusieurs problèmes seront résolus, car tout simplement, on n’aura pas besoin d’un grand budget, ni de grands buffets. Enfin, en ce qui concerne les écoles, que le gouvernement propose à l’occasion de la rentrée scolaire, des victuailles convenables loin des commerçants avides.

Yasser Hassan,
Le Caire.

A nous de choisir

Les critiques fusent à propos du site de réseaux sociaux Facebook. Certains affirment que c’est un site qui favorise la propagation d’idées indécentes, les attaques religieuses, mais aussi des idées politiques qui peuvent renverser le régime d’un Etat. Je ne nie pas la présence de tous ces aspects, mais il faut voir l’autre face de ce site. Le Facebook est un peu comme un verre dans lequel on boirait un poison ou de l’eau. Ses côtés positifs sont nombreux, comme par exemple de retrouver d’anciennes amies ou connaissances perdues de vue depuis de longues années, et aussi d’entretenir une relation avec ces mêmes personnes, d’échanger des photos, etc. Il est donc injuste de vilipender le Facebook, car il présente les deux faces d’une même monnaie. C’est à nous de choisir ce que nous voulons en faire.

May Mansour,
Alexandrie.

Phelps ou Bolt ? Ni l’un ni l’autre

J’ai récemment lu et entendu à plusieurs reprises la question suivante : qui de Michel Phelps ou de Usain Bolt est le meilleur athlète des JO de Pékin ? Comme si, implicitement, il était impossible qu’il y en ait de meilleurs qu’eux.

Oubliez Phelps et Bolt, le meilleur athlète est assurément le médaillé d’or au décathlon (du grec deka « dix » et athlos « combat »), qu’un record olympique soit ou non établi. Phelps excelle à la nage et Bolt à la course. Le décathlonien, lui, en plus d’exceller à la course (100 m, 400 m, 1 500 m, 110 m haies), excelle en plus au saut (hauteur, longueur, perche) et au lancer (poids, disque, javelot). Bref, nous retrouvons là un athlète beaucoup plus complet que les deux autres (le pentathlonien, qui participe à cinq exercices, n’est pas en reste).

« Citius », « altius », « fortius » : la devise olympique convient bien au décathlon. Allez savoir pourquoi cette épreuve n’est pas considérée comme l’épreuve-reine des JO. Il faut dire qu’aux Jeux olympiques de Montréal, en 1976, le décathlon a été très prisé, exceptionnellement. C’est que le médaillé d’or et recordman olympique était un Etats-unien, Bruce Jenner, et qu’il avait une gueule d’acteur. Tout s’explique.

Sylvio le Blanc,
Montréal (Québec).

Pas d’examens pour les professeurs

Je suis professeur de français et j’ai été étonné de la décision du ministre de l’Education de faire passer aux professeurs des épreuves dans certaines matières. Cela pour qu’ils bénéficient en cas de succès d’une augmentation de salaire. Tous les professeurs sont pour une augmentation mais contre le passage d’un examen, alors je pense que le ministre doit annuler cette décision humiliante. Car comment un professeur pourra-t-il affronter ses élèves s’il échoue à ces examens ? Je me demande enfin si des examens vont aussi être passés par les médecins et les universitaires afin qu’ils bénéficient à leur tour d’une si faible augmentation de salaire.

Mohamad Hassan Galal,
Damiette.

Réveillez-vous !

Je voudrais ici remercier cet auteur de la page Opinion l’éditorialiste Salama Ahmad Salama, dont la philosophie a toujours été compatible avec la mienne. Je suis très content de constater que cet auteur sait comment faire comprendre aux Arabes que, au lieu de considérer l’Iran comme un ennemi potentiel, il faudrait désormais le considérer comme un partenaire. C’était dans son article intitulé « Le recul américain ». et publié dans le numéro 728 d’Al-Ahram Hebdo. A quand la prise de conscience arabe ? Après s’être largement trompés au sujet de Saddam Hussein, comparé parfois à un Hitler du Proche-Orient, le même scénario semble se reproduire avec Téhéran pour détourner leur attention du véritable ennemi numéro un, à savoir Israël. Réveillez-vous chers Arabes ! Salama A. Salama est bien l’une des rares personnes à comprendre cela et à cet égard, vous devez suivre sagement les instructions de cet intellectuel de grande taille. En effet, il faut révolutionner la mentalité arabe.

Boris Dimitry Okira,
Le Caire.

Des mesures sécuritaires à prendre

Nous avons tous été choqués par l’incendie spectaculaire dont a été victime pendant des heures le Conseil consultatif égyptien, un bâtiment qui date de près de 200 ans. Dans cet incendie, ont malheureusement été brûlés des documents historiques très importants. On se demande comment une construction de cette importance n’était pas mieux protégée contre le feu. Si des mesures avaient existé, on aurait pu éviter cette catastrophe ou au moins éviter son impact, comme ce pompier victime qui a déployé toutes ses forces pour mettre fin au drame. Heureusement que ce désastre ait eu lieu durant les vacances d’été du Parlement, sinon les conséquences auraient pu être pires. Mais, ce sinistre m’a profondément effrayé. Car comment croire qu’un établissement de cette importance soit exposé à cet incendie que personne n’a pu éviter ? Quelles auraient été les conséquences si cela s’était passé dans un hôpital ?

Il y a donc des mesures urgentes d’inspection à prendre, voire d’installations sécuritaires à installer.

Noura Hassan,
Le Caire.

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah -Thérèse Joseph
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.