Al-Ahram Hebdo, Vie mondaine |
  Président Morsi Attalla
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

  Semaine du 16 au 22 janvier 2008, numéro 697

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Vie mondaine
 

La civilisation égyptienne toujours source d’inspiration  

Aznavour, Salmawy et Antonio Badini, ex-ambassadeur d’Italie au Caire.Tous ensemble dans la verdure.C’est vrai que les trois pyramides de Guiza sont les plus connues et les plus célèbres, mais l’Egypte possède d’autres pyramides aussi belles que celles-ci comme les pyramides de la région de Dahchour. Ces dernières ont été la source d’inspiration pour le chanteur Charles AznQue de fans pour ce chanteur si doué.avour qui est en train d’écrire une nouvelle chanson après une visite pour cette région. Cette visite a eu lieu à l’invitation de Mohamed Salmawy, notre rédacteur en chef et président de l’Union des écrivains égyptiens, et sonAznavour capte la beauté des lieux. épouse la peintre Nazli Madkour, afin que ce grand chanteur vienne passer une journée dans sa maison de campagne à Dahchour. Aznavour n’a pas manqué durant toute la journée d’enregistrer cette visite avec sa propre caméra. L’invité d’honneur, qui a beaucoup joui de son temps, a été entouré d’une élite de la société égyptienne comme entre autres Mamdouh Al-Beltagui et son épouse, Mme Amr Moussa secrétaire de la Ligue arabe, la chanteuse Anouchka, Ali Al-Sammane et son épouse, Mounir Fakhri Abdel-Nour et son épouse, Ibrahim Al-Moallem et son épouse, et Mohamed Ozalb et son épouse. Aznavour a été accompagné par ses enfants et ses petits-enfants ainsi que l’écrivain français Robert Solé. 

Photos: Hassan Ibrahim

Les bonnes affaires du cœur 

Ils se sont juré le bonheur pour toute la vie.

Hoda Yassa, présidente du Conseil des femmes d’affaires, n’a pas été occupée cette semaine par un accord commercial ou même par les hasards de la Bourse, mais par quelque chose de plus important. Les noces de son fils Rami Adel Labib avec Noha Wahib. Une soirée a été organisée à cette occasion à l’hôtel Sheperd où étaient présents le ministre de l’Enseignement supérieur, Hani Hilal, et son épouse, la ministre de la Coopération internationale, Fayza Aboul-Naga, et l’ex-premier ministre, Atef Ebeid, ainsi qu’un bon nombre d’ambassadeurs comme Leurs Excellences les ministres plénipotentiaires du Maroc et de la Tunisie. La soirée a été animée par Magd Al-Qassem et Ihab Tewfiq.

Photo: Sayed Abd-Rabbo 

Le Cabaret Yacoubian 

Ce cabaret paraît bien agréable.

Sur le même rythme du roman et du film Omaret Yacoubian de l’écrivain Alaa Al-Aswani, le scénariste Ahmad Abdallah écrit son nouveau scénario Cabaret Yacoubian. Espérons qu’il réalisera la même réussite. Cette nouvelle œuvre sera jouée par Ahmad Bédeir, Joumana Mourad, Dounia Samir Ghanem, Khaled Al-Sawi, Alaa Morsi et Mohamad Loutfi et réalisé par Sameh Abdel-Aziz.

Photo: Abdel-Hamid Eid 

Le 7e art ne renonce pas au sérieux 

Nicole Saba, charme et talent.

Le Palais du cinéma est de retour. Après un silence de quelques mois, il a repris en charge d’organiser chaque semaine un colloque avec une star. Cette semaine c’était le tour de la chanteuse libanaise Nicole Saba. Après le débat dirigé par le critique Rafiq Al-Sabbane, le film Qesset al-hay al-chaabi (l’histoire du quartier populaire), où la jolie Nicole joue le principal rôle, a été projeté.

Photo: Sayed Abd-Rabbo  

Tel père telle fille 

C’est bien ma fille.

Moufid Fawzi n’était pas comme d’habitude devant les caméras et sous les spots. Il y avait plutôt une autre personne qui était le point de mire, c’était sa fille Hanane Moufid Fawzi. Celle-ci organisait une soirée de dédicace à la librairie Diwan à Zamalek pour son nouveau recueil de poèmes Al-Chater mech Hassan. La jeune poète a été entourée par le réalisateur Khaled Youssef, les comédiens Hani Salama et Nelly, ainsi que le poète Gamal Bekhit.

Photo: Abdel-Hamid Eid

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah - Chourouq Chimy
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.