Al-Ahram Hebdo, Vie mondaine |
  Président Morsi Attalla
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 Semaine du 18 au 24 juillet 2007, numéro 671

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Arts

  Livres

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Vie mondaine

Après Hatchepsout, c’est la légion d’honneur

L’égyptologie est bien une passion française.

Lors d’une réception organisée au siège de l’ambassade de France, Zahi Hawas, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités, connu pour ses découvertes sensationnelles, dont la toute dernière était l’identification de la momie de Hatchepsout, a reçu les insignes d’officier des arts et des lettres. Un bon nombre d’invités ont été présents, dont les ambassadeurs du Maroc, du Mexique et de la Pologne.

Photo: Nasr Attiya

 
Cocktail en l’honneur de la Slovénie.

Les Slovènes fêtent au Caire

A l’hôtel Marriott, S.E. M. Borut Mahnic, ambassadeur de Slovénie au Caire, a donné une réception à l’occasion de la fête nationale de son pays. Sur la photo : Son Excellence accueillant ses invités, l’épouse de l’ambassadeur de Chypre, S.E. M. Mouchili Ismaila, ambassadeur du Cameroun, S.E. M. Miloslav Stasek, ambassadeur tchèque et S.E. M. Jozef Cibula, ambassadeur de la Slovaquie.

Photo: Nasr Attiya

Chérif Salama, Ahmad Salama, Khaled Mahmoud, des comédiens qui partagent la joie de Karazone de son pays d’origine.

Diana Karazone
chante pour la merveille du monde

Petra, la belle ville jordanienne, a été choisie parmi les sept nouvelles merveilles du monde. A l’occasion, la chanteuse jordanienne Diana Karazone a spécialement préparé une chanson intitulée « La capitale de l’époque ». Le vidéoclip de la chanson, écrite par Karim Al-Eraqi et composée par Aymane Abdallah, a été tourné dans la ville elle-même de Petra, en Jordanie.

Photo: Abdel-Hamid Eid

 

Plus beau que les mots de May Kassab

Malgré tout, il faut des mots pour le dire.

Ahla min al-kalam (plus beau que les mots) est le titre du dernier album de May Kassab. La chanteuse en a fêté la sortie de manière originale. Pas de conférence de presse ou de célébrités traditionnelles. Une cérémonie a été organisée à l’occasion, à Solidaire, où un bon nombre de comédiens et chanteurs ont été présents. Khaled Saleh et Dounia ont assisté à la soirée présentée par Tareq Allam.

Photo: Abdel-Hamid Eid

 
A couper le souffle.

La mode
égypto-grecque
 défile à l’Opéra

Sous les auspices de Fayza Aboul-Naga, ministre de la Coopération internationale, et S.E. M. l’ambassadeur de Grèce, l’Union des investisseurs arabes a organisé un événement culturel marqué par un défilé de mode du styliste grec Laskaris, et un autre défilé de la styliste Nevine Raafat. La soirée a été animée aussi par plusieurs spectacles de ballet. A la fin, Hoda Yassa, présidente de l’union, a décoré tous les participants à cet événement.

 
 

Un déferlement de joie sous l’emblème tricolore

Couleurs de la France à la pharaonique.
M. Coste bien entouré, Loubna Abdel-Aziz, Asmaa Al-Bakri, Hala Moustapha et Mme Coste.
Fathi Sourour et notre rédacteur en chef, Mohamed Salmawy. L’ambassadeur des Etats-Unis, S.E. M. Francis Riccardone, et Mme Riccardone venus féliciter M. et Mme Coste.

Un 14 Juillet n’est jamais habituel, même si la fête se déroule d’année en année regroupant Français, francophones et autres amis de la France. Cette année, tous les ambassadeurs ou presque étaient là. Ministres et responsables égyptiens ont tenu aussi à être présents. Des stars et célébrités évidemment, chaleureusement reçues par S.E. M. Philippe Coste et son épouse. Dans les jardins de l’ambassade, c’était la joie. Celle des retrouvailles, des gens que l’on n’a pas vus de longue date et que cette réception en particulier réunit. On échange les potins, on commente les tenues, on tente de reconnaître celui-ci ou celle-là. Le tout dans un bon esprit. Oui, on est là pour célébrer. L’occasion devient un véritable rituel. Cette soirée a vu aussi les jeunes, et même les moins jeunes et les tempes grisonnantes s’éclater dans la danse jusqu’à très tard. Tous les rythmes et toutes les musiques étaient là pour faire bouger tout le monde. A la prochaine.

Une chorale enfantine a suivi l’allocution de M. Coste. Hani Hilal, ministre de l’Enseignement supérieur, reçu par l’ambassadeur.

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah - Chourouq Chimy
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.