Les articles de Lamiaa Alsadaty

Issu d’une grande famille cinématographique, le réalisateur Ahmed Nader Galal a pu se faire une place sur le grand et le petit écran tout en se démarquant de sa famille. Il travaille sur son nouveau film Al-Serb (l’escadron), prochainement en salle.

Jésuites Roof Garden (JRG) est le nom de la nouvelle galerie qui a ouvert ses portes, la semaine dernière, sur la terrasse du studio Nassibian, à Faggalah. Une activité supplémentaire qui s’ajoute à celles organisées par le centre El Nahda des Jésuites.

Le streaming dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord a vu naître une nouvelle plateforme dédiée au divertissement et au sport. Le groupe médiatique qatari BeIN vient de lancer TOD, la semaine dernière, en Egypte.

Cheffe cuisinière passionnée, Marwa El-Shafae a pris le parti de rendre à la gastronomie égyptienne ses lettres de noblesse. Elle encourage aussi les jeunes mamans à se lancer dans la pratique culinaire, avec toute sa variété, pour le bien de leurs petits.

A travers son documentaire Min Meir Ila Meir (de Meir à Meir), la cinéaste Maggie Morgan invite les spectateurs à l’accompagner dans un voyage nostalgique à la recherche de ses racines.

Le cinéma, pour Hala Galal, est un mode d’expression permettant la revendication et la prise de position, dénonçant les conditions des femmes. Son documentaire Min Al-Qahéra (du Caire) vient de recevoir le Prix du Jury à la 12e édition du Festival de Malmö pour les films arabes.

Passionné par le bâtiment et le paysage, Wessam El-Sharkawy est un architecte également féru de photographie. Il vient de recevoir un certificat d’appréciation du pape Francis pour ses efforts dans le domaine de l’architecture catholique en Egypte.

Au bord de l’eau ou pendant un voyage en voiture, la musique est omniprésente en été. Sur les plateformes, de véritables rituels estivaux s’affrontent pour décrocher le titre convoité du tube de l’été. Musiques suaves ou rythmiques, ces titres vont, sans doute, ambiancer la saison estivale. Notre sélection.

Professeure de linguistique et écrivaine, Reem Bassiouney a parcouru un chemin parsemé d’histoire et de fiction, et orné de sciences et de langues. Elle vient de recevoir le prix d’Excellence de l’Etat dans le domaine de la littérature pour l’ensemble de ses oeuvres.

Le grand cinéaste et scénariste Daoud Abdel-Sayed, qui vient de recevoir le prix du Nil 2022, a annoncé qu’il cessait de tourner. Il revient ici sur sa décision et sur le cinéma en Egypte. Entretien.

Dans l’exposition Everyday Nile (le journal du Nil) à l’Institut Goethe, neuf photographes et journalistes venant des pays d’aval et d’amont retracent des histoires sur les hommes et le Nil, ouvrant ainsi les portes d’un monde méconnu.

Première astronaute égyptienne analogue, Sara Sabri rêve de son premier voyage dans l’espace. Elle a débuté ses explorations sur terre et au fond de l’océan avant de s’occuper de l’espace.

A 24 ans à peine, Maryam Haytham Esmat a réussi à concilier deux domaines a priori inconciliables : la littérature et l’astrophysique. Et ne compte pas délaisser l’un pour l’autre : elle prépare actuellement un doctorat en astrophysique et une maîtrise en écriture créative.

La jeune comédienne Rahma Ahmed est la découverte de ce Ramadan. Elle incarne le rôle de Marbouha, la nouvelle épouse du comédien Ahmed Mekky, dans la série comique à succès Al-Kébir Awi (le grand chef), qui en est aujourd’hui à sa sixième saison.

Pharmacienne et entrepreneuse, Menna Shahin a connu la réussite en s’investissant dans l’innovation. Son entreprise reçoit, pour la deuxième année consécutive, le prix des start-up en Afrique, pour avoir créé l’appli anti-gaspillage alimentaire « Tekeya ».

Le premier roman de l’historien Mohamed Afifi, Yaacoub, s’inscrit dans le courant postmoderne. L’auteur y a recours à la polyphonie, entretient un nouveau rapport avec l’Histoire et emmène le lecteur dans son jeu.

Chanteuse, musicienne et parolière suédoise d’origine égypto-iraqienne, Nadine Al-Khalidi vient de se produire au Caire. Accompagnée du bassiste et compositeur Cassius Lambert, elle a présenté une fusion de mélodies qui racontent tant d’histoires et de terreur.

Première femme à décrocher un doctorat en génie électrique à l’Université de Berkeley, à la fin des années 1960, et à enseigner cette spécialisation à l’Université de Maryland, Kawthar Zaki a prouvé que les femmes sont capables de tout. L’Egypte vient de lui attribuer un bouclier honorifique.

La première édition du Festival 3031, organisée par Darb 1718, à Fostat, offre un large éventail d’activités artistiques. Exposition, spectacles de danse et de théâtre, jusqu’au 12 mars.

Rania Wasfi est une blogueuse qui a bravé bien des obstacles. Elle enflamme la toile avec ses vidéos de cuisine et surtout son positivisme. Son parcours incarne une véritable leçon d’espoir et d’optimisme.

1 2