Les articles de Lamiaa Alsadaty

Au programme des colloques organisés dans le cadre de la Foire du livre, deux grands noms se côtoient : le poète du dialectal Salah Jahine et l’écrivain Taha Hussein, éminent défenseur de l’arabe soutenu. De quoi soulever, chez les jeunes, un débat vieux comme le monde.

Ex-ministre marocaine de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire, Nouzha Bouchareb continue à sensibiliser les femmes, à travers l’ONG qu’elle dirige et qui travaille à l’échelle internationale. Elle a récemment participé à un atelier, tenu au Caire, organisé par l’Observatoire africain de la migration.

Dans son nouvel ouvrage, Il y a un homme qui m’intéresse, c’est Nasser !, Abbas Abou-Ghazala s’inspire du message de condoléances de Charles de Gaulle pour élaborer une étude pertinente sur le parcours de Nasser. Sans avoir la forme biographique, cet ouvrage permet au lecteur de retracer le portrait du Raïs, à l’occasion de son anniversaire.

Rana Hamed est la première non-voyante à avoir soutenu une thèse de doctorat à l’Université de Mansoura, avec mention très honorable. Déterminée, rien ne l’empêche de briller. Son amour pour la littérature est plus fort que toutes les difficultés.

Le compositeur Hisham Kharma a dédié deux morceaux de son répertoire à Metatut, première ville égyptienne dans le Metaverse, laquelle a été inaugurée le 30 novembre dernier. Et ce, à l’occasion du 100e anniversaire de la découverte de la tombe de Toutankhamon.

Le prix littéraire Naguib Mahfouz, attribué depuis 25 ans par l’Université américaine du Caire, vient d’être décerné à l’écrivaine et poète égyptienne Fatma Qandil. Il récompense son premier roman Aqfas Farigha (Des Cages vides), un récit personnel et très poignant.

Un an après la disparition de l’éminente artiste-peintre Gazbia Sirry, le ministère de la Culture, en collaboration avec l’Université américaine du Caire, lui consacre une rétrospective au Centre des arts du palais Aïcha Fahmi.

Professeur émérite, Isam Hamza est l’un des rares spécialistes égyptiens du Japon. Ses recherches approfondies sur l’archipel, ainsi que ses activités visant à approfondir les échanges académiques, sont très appréciées dans les deux pays.

Dans le recueil de poèmes Orpailleur de Lucioles, Eric Quintric- Divérrès puise dans la tradition de la poésie romantique où le lyrisme s’impose pour proposer une configuration d’un « je » en quête de lumière au bout du tunnel.

Kharaga Wal Mafroud Yaoud (il est sorti et doit retourner!) est un projet de recherche sur la main-d’oeuvre égyptienne dans les pays du Golfe, conçu par le groupe Anthropology Bil Arabi (anthropologie en arabe). Quinze chercheurs exposent le résultat de leur travail au Collectif contemporain de l’image.

Pour les générations des années 1970 et 1980, les cassettes audio sont un élément essentiel. L’expo leur accorde un intérêt particulier.

Issu d’une grande famille cinématographique, le réalisateur Ahmed Nader Galal a pu se faire une place sur le grand et le petit écran tout en se démarquant de sa famille. Il travaille sur son nouveau film Al-Serb (l’escadron), prochainement en salle.

Cheffe cuisinière passionnée, Marwa El-Shafae a pris le parti de rendre à la gastronomie égyptienne ses lettres de noblesse. Elle encourage aussi les jeunes mamans à se lancer dans la pratique culinaire, avec toute sa variété, pour le bien de leurs petits.

La série Netflix Mo explore avec humour et pertinence la face sombre du rêve américain, à travers la vie du standuppeur d’origine palestinienne, Mohamed Amer.

Jésuites Roof Garden (JRG) est le nom de la nouvelle galerie qui a ouvert ses portes, la semaine dernière, sur la terrasse du studio Nassibian, à Faggalah. Une activité supplémentaire qui s’ajoute à celles organisées par le centre El Nahda des Jésuites.

Le streaming dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord a vu naître une nouvelle plateforme dédiée au divertissement et au sport. Le groupe médiatique qatari BeIN vient de lancer TOD, la semaine dernière, en Egypte.

A travers son documentaire Min Meir Ila Meir (de Meir à Meir), la cinéaste Maggie Morgan invite les spectateurs à l’accompagner dans un voyage nostalgique à la recherche de ses racines.

Le cinéma, pour Hala Galal, est un mode d’expression permettant la revendication et la prise de position, dénonçant les conditions des femmes. Son documentaire Min Al-Qahéra (du Caire) vient de recevoir le Prix du Jury à la 12e édition du Festival de Malmö pour les films arabes.

Passionné par le bâtiment et le paysage, Wessam El-Sharkawy est un architecte également féru de photographie. Il vient de recevoir un certificat d’appréciation du pape Francis pour ses efforts dans le domaine de l’architecture catholique en Egypte.

Au bord de l’eau ou pendant un voyage en voiture, la musique est omniprésente en été. Sur les plateformes, de véritables rituels estivaux s’affrontent pour décrocher le titre convoité du tube de l’été. Musiques suaves ou rythmiques, ces titres vont, sans doute, ambiancer la saison estivale. Notre sélection.

1 2