Les articles de Abir Taleb

Prévue dimanche dernier, la deuxième série de pourparlers visant à résoudre la crise politique au Soudan a été reportée sine die. Ces discussions étaient pourtant menées sous l’égide de l’Onu et d’organisations régionales.

Latentes mais toujours présentes depuis des décennies, les tensions entre Tel-Aviv et Téhéran atteignent leur paroxysme. La guerre Israël-Iran a-t-elle commencé ?

Alors que les pourparlers de Vienne sont dans l’impasse, l’AIEA rappelle à l’ordre Téhéran.

Profitant du contexte régional et mondial, Ankara s’apprête à lancer une nouvelle offensive dans le nord-est de la Syrie. Washington met en garde. Moscou s’inquiète.

Alors que Moscou poursuit son avancée dans l’est de l’Ukraine, notamment à Lougansk et Marioupol, le président ukrainien a reconnu que l’issue de la guerre ne sera assurée que via la diplomatie.

Alors que la tension reste entière dans les Territoires occupés, en Israël, la démission d’une députée de la coalition menace le gouvernement de Naftali Bennett.

Le meurtre de la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh et les violences qui ont émaillé ses funérailles ont profondément ébranlé l’opinion publique. Alors que la communauté internationale réclame une enquête transparente, Israël tergiverse.

Shehbaz Sharif, leader de la Ligue musulmane, a été nommé premier ministre au Pakistan après qu’Imran Khan avait été destitué par une motion de censure. Des défis de taille l’attendent.

Les ménages de la classe moyenne tentent tant bien que mal de s’adapter à l’augmentation des prix due à la guerre en Ukraine et à la hausse du dollar. Toutes les astuces sont bonnes pour limiter ses dépenses et revoir son mode de consommation.

Des signaux « positifs » sont sortis de la nouvelle session de pourparlers russo-ukrainiens tenue mardi 19 mars à Istanbul. Moscou promet une désescalade, Kiev accepte le concept de neutralité, mais les Occidentaux restent sceptiques.

Loin du champ de bataille, le président ukrainien mène une guerre virtuelle de l’information à travers les capitales occidentales, s’appuyant sur une stratégie de communication politique pour faire entendre la voix de l’Ukraine.

Le conflit en Ukraine envenime les relations entre Washington et Pékin, sommé par les Américains à prendre ses distances avec Moscou. La Chine reste, bien plus que la Russie, en ligne de mire des Etats-Unis.

Parallèlement aux discussions entre les belligérants, la bataille se poursuit sur le terrain et implique, directement ou indirectement, des tierces parties. Un gros risque.

De l’art à la culture en passant par les sports, les Russes subissent une panoplie de sanctions. Le pays se retrouve mis au ban.

Trente ans après la fin de la Guerre froide et l’avènement d’un monde unipolaire, la guerre en Ukraine dévoile les disfonctionnements du système international. Si un retour en arrière n’est plus de mise, le monde va sans doute témoigner d’importantes mutations. Analyse.

L’offensive russe en Ukraine est entrée dans sa deuxième semaine. Tandis que les forces russes avancent pour encercler les principales villes, plusieurs pays tentent une médiation.

L’offensive russe en Ukraine soulève de multiples interrogations sur les intentions de Moscou, les possibles ripostes occidentales et l’éventualité d’un rééquilibrage des forces mondiales. Face à un conflit d’une ampleur plus géopolitique que militaire, le monde est dans l’expectative.

Six mois après l’arrivée au pouvoir des Talibans en Afghanistan, le pays est au bord de l’effondrement. Les Talibans s’évertuent à débloquer l’aide internationale et à obtenir une reconnaissance. En vain.

Après des semaines de tension, Moscou a reconnu l’indépendance des deux républiques séparatistes de l’Est de l’Ukraine et a ordonné à ses troupes de s’y déployer. L’ombre d’un conflit plane de plus en plus.

Malgré la rencontre Blinken-Lavrov pour tenter de résoudre de manière diplomatique la crise sur l’Ukraine, les tensions se poursuivent, avec un soutien matériel américain à Kiev et des exercices militaires entre la Russie et la Biélorussie.

 1 2