Les articles de Abir Taleb

Malgré leur soutien indéfectible à l’Ukraine, les Européens hésitent à lui fournir des chars lourds et des armes capables d’atteindre le territoire russe.

Alors que le rapprochement entre Turcs et Syriens se fait à petits pas, la question kurde et celle des réfugiés restent au coeur des intérêts des uns et des autres. Explications.

La Turquie continue de traîner le pas avant d’accepter l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Otan. Le feu vert ne se sera sans doute pas donné avant les élections de cette année.

Malgré des tentatives d’apaisement, la tension reste palpable entre le Kosovo et la Serbie. La situation est plus difficile que jamais depuis 1999.

De la guerre en Ukraine au bras de fer Washington-Pékin, des tensions en Iran aux différentes crises arabes, les points chauds de la planète ne risquent pas de voir une issue en 2023. Si certaines crises peuvent baisser d’intensité, le statu quo est le maître-mot. Explications.

L’annonce, pas encore officielle, de l’abolition de la police des moeurs en Iran ne garantit pas la fin de la contestation sociale. Téhéran doit encore faire face au double défi de la crise interne et de celle sur le nucléaire.

Alors que le Likoud de Benyamin Netanyahu a signé ses premiers accords de coalition avec l’extrême droite, Israël s’apprête à avoir son gouvernement le plus extrémiste de son histoire. Un arrêt de mort du processus de paix.

Une opération aérienne turque dans le nord de l’Iraq et de la Syrie, une autre iranienne contre le Kurdistan iraqien : Ankara et Téhéran chassent leurs opposants kurdes chez les voisins. Au risque de déstabiliser la région.

Alors que la neige a fait son arrivée en Ukraine, les infrastructures énergétiques subissent les frappes russes, laissant craindre une situation tendue en hiver. Une nouvelle donne qui pourrait pousser les belligérants à la négociation.

Les forces ukrainiennes ont repris la ville stratégique de Kherson, après le retrait des Russes. Une victoire symbolique pour Kiev qui intervient alors que de nombreuses voix s’élèvent pour appeler à des négociations de paix.

Les législatives israéliennes marquent un retour en force de Netanyahu et un ancrage encore plus à droite. Au grand dam des Palestiniens qui voient l’espoir d’un Etat se réduire comme une peau de chagrin.

Troubles internes, blocage dans les discussions sur le nucléaire, tensions avec l’Occident et le voisinage: l’Iran vit ses jours les plus durs. Décryptage.

Inondations, sécheresses, feux de forêts, érosions côtières, canicules, grands froids, fontes glacières … Les épisodes météorologiques extrêmes se multiplient à travers le monde. Aperçu du changement climatique en photos.

Bien plus qu’une question environnementale, le climat est devenu un sujet incontournable dans les relations internationales, un enjeu diplomatique majeur et un facteur multiplicateur de conflits. Pourquoi et comment ? Eléments de réponse.

Professeur Slim Khalbous, recteur de l’AUF, revient sur les enjeux de la 2e Semaine Mondiale de la Francophonie Scientifique (SMFS) tenue au Caire cette semaine. Entretien.

L’Europe s’apprête à assister militairement l’Ukraine, les Etats-Unis augmentent leur aide militaire, et la Russie persiste et signe. En Ukraine, rien ne va plus. Décryptage.

Malgré les espoirs que suscite l’exploitation prochaine, par le Liban, de champs gaziers en Méditerranée, le pays du Cèdre est encore sujet à de multiples maux, avec une double crise politique et économique qui s’installe dans la durée.

Après deux sessions perturbées par la pandémie de Covid-19, l’Assemblée générale de l’Onu a retrouvé cette année sa formule traditionnelle. Et a renoué avec une multitude de crises qui attendent toujours des solutions. Avec notamment la réforme tant attendue du Conseil de sécurité.

Si les dirigeants du monde ont globalement dressé un tableau sombre à la tribune de l’Assemblée générale de l’Onu, chacun a livré sa propre vision, confirmant ainsi qu’ils sont loin de parler d’une même voix.

Avec un gouvernement qui se fait attendre depuis des mois, un accord avec le FMI primordial pour sortir de la crise économique qui, lui aussi, se fait attendre et un risque de vacance présidentielle après le 31 octobre, le Liban vit ses pires jours. Décryptage.

1 2 3