Semaine du 4 au 10 novembre 2015 - Numéro 1099
Pas de considération

Nehal Mahmoud, Le Caire.

Deux de nos lectrices abordent la question des conditions de travail des écoliers égyptiens et la relation qui se dégrade avec leurs enseignants.

Dans le temps, la relation entre les professeurs et les élèves était fondée sur le respect. Aujourdhui, elle a beaucoup changé, les élèves ne respectent plus leurs professeurs. Ce phénomène est apparu ces dernières années parce que les professeurs ne reçoivent pas la considération morale ou financière quils méritent. Mais cela ne leur donne pas le droit de traiter les écoliers dune façon si irrespectueuse ou de ne pas expliquer les cours en classe, préférant donner la prioritéaux cours particuliers. La semaine passée, un professeur a flagelléun élève du cycle primaire, tout simplement parce quil bavardait avec son camarade.

Cest vraiment un scandale. Deux autres filles ont étérécemment frappées par leur professeur. Jusqu’àquand les élèves égyptiens seront-ils considérés ainsi ? Mon fils ma de plus racontéune histoire, mais je narrive pas ày croire. Cest àpropos de son enseignant darabe et lun de ses camardes. Il a frappéun élève et la surprise fut que ce dernier lui a répondu par des coups. Comment la relation entre le professeur et l’élève peut-elle être aussi dégradée ? Les enseignants doivent être un exemple de bonne tenue pour leurs élèves. Sinon quel sera le futur de ces derniers ?

 


Cadences infernales

Farida Achraf, Guiza.

Pourquoi l’élève égyptien naime-til pas l’école ? Les gouvernements successifs ontils accordéun intérêt àcette question ? Je pense que la réponse est non. Pourquoi nos élèves doivent-ils prendre lhabitude de sasseoir sur des chaises cassées et utiliser des toilettes sales en plus de faire face àdes enseignants irresponsables ? Estce que le gouvernement prend la peine de réfléchir àce que nos élèves endurent au cours de leur scolarité? Ils passent environ sept heures par jour dans les transports pour rejoindre l’école, sans manger de toute la journée. Cest pourquoi ils sont maigres et pâles ! Ils passent leur nuit àfaire les devoirs.

Un volume qui pose problème. Il arrive même quils sendorment en faisant leurs devoirs tellement ils sont fatigués après une longue journée. Je pense quils ont besoin plus dattention de la part de lEtat. Faire un peu de sport une àdeux fois par semaine, par exemple. Mais malheureusement, ils nont pas le temps. Est-ce une vie ? Estce quune telle vie fait un meilleur être humain ? Jen doute.

 


L’apprentissage de la langue arabe

Gamila Fouad, Alexandrie.

Je suis mère dun garçon en primaire dans une école privée. Mon fils a du mal àapprendre la langue arabe. Le problème est tout simple : il narrive pas àmémoriser les mots, leurs synonymes et leurs antonymes. Or, il doit apprendre par coeur des poèmes entiers et des textes en prose et les réciter le jour de lexamen. Cela fait plusieurs années que nous demandons au ministère de lEducation de moderniser les programmes scolaires et surtout de changer les méthodes dapprentissage basées presque exclusivement sur le parcoeurisme. Mais le ministère na jamais rien fait. Jespère quavec le nouveau gouvernement, le ministre de lEducation sintéressera plus àcette question. La langue arabe est déjàtrès difficile àapprendre avec ses règles de grammaire et son vocabulaire complexes. Même si elle est considérée comme une langue très poétique, musicale et expressive. Mon fils narrive pas àpercevoir cette beauté, et je suis sûre que dautres élèves ont le même problème, car ils sont «étouffés »par le parcoeurisme.

Alors, je madresse maintenant aux professeurs. Essayez de transmettre aux élèves lamour de la langue arabe. Encouragez-les àcomprendre et non pas àrépéter sans comprendre le sens. Jappartiens àune génération qui a eu la chance dapprécier la beautéde la langue arabe, parce que nous avions des professeurs qui nous aidaient. Ce que nous voulons des enseignants, ce nest pas seulement quils aident nos enfants àobtenir de bonnes notes aux examens, nous voulons surtout quils leur apprennent àressentir limportance de ce quils apprennent. Car cest ainsi quils réussiront.