Semaine du 9 au 15 septembre 2015 - Numéro 1092
Les trains méritent plus d’attention

Gamil Hassan, Le Caire.

Un de nos lecteurs donne son avis sur la situation des chemins de fer en Egypte et les initiatives du gouvernement pour les améliorer.

Je veux évoquer deux initiatives du gouvernement, l’une négative et l’autre positive, qui sont liées à la situation des trains dans notre pays. Il existe des difficultés dans les trajets et aussi des problèmes pour réserver les billets, qui empêchent le bon fonctionnement des chemins de fer nationaux. Alors depuis quelque temps, une initiative a été lancée par l’Organisme des chemins de fer concernant une nouvelle machine (similaire aux distributeurs de billets) qui facilitera aux clients l’achat de billets. C’est une bonne initiative mais il y a quelques points négatifs : il n’a pas d’employés postés à chaque machine pour faciliter aux clients les étapes de réservation, surtout pour les clients analphabètes qui méritent plus d’attention. Un autre point est que cette initiative a été appliquée seulement, et pour l’instant, dans la gare centrale du Caire.

Ajoutons aussi que seules les personnes disposant d’une carte de crédit peuvent utiliser ce service. Donc, ce service n’est pas destiné aux plus pauvres. J’espère que les responsables feront preuve de plus d’attention à l’égard des moins favorisés. Car leur rôle est de soulager la souffrance des citoyens. Par ailleurs, une nouvelle initiative a été lancée de la part de l’Etat pour la première fois en Egypte : il s’agit du train fonctionnant à l’électricité. C’est une initiative positive. Ce train ira du gouvernorat d’Ismaïliya au Suez. J’espère que ce projet sera étendu à tous les gouvernorats. 


Pourquoi tant de haine sur Facebook ?

Eslam Mostafa, Le Caire.

Je surfe sur Internet, je m’informe et j’évoque Facebook avec mes amis. Je suis outré par les commentaires déplacés des utilisateurs. Les Egyptiens s’insultent sans vergogne et je m’étonne, car ils sont connus pour leur humour. Certains veulent imposer leurs idées au lieu de les discuter tout simplement. Dans les commentaires, des frères en arrivent même à s’insulter, que le sujet de discorde soit politique ou sportif ! Par exemple, sur le site du club de football d’Ahli, vous verrez des commentaires de supporteurs de Zamalek (adversaire célèbre d’Ahli) insulter sans aucune limite. Cette situation se répète chaque jour entre musulmans et chrétiens, égyptiens et autres Arabes.

Pourquoi tant de haine ? Aujourd’hui, il faut bien se garder de donner une opinion sur un sujet, car on est tout de suite taxé de terroriste. Les médias sociaux créent une nouvelle guerre : la guerre de classification. Personne n’accepte l’autre, et c’est là un grand problème dans notre pays.