Semaine du 22 au 28 janvier 2014 - Numéro 1009
Des jours meilleurs arrivent

Ahmad Amr, Le Caire.

Une de nos lectrices formule ses impressions et attentes à l'occasion de l'anniversaire de la révolution du 25 janvier 2011

Trois années se sont écoulées depuis le déclenchement de la révolution du 25 janvier. Trois années difficiles pour l’Egypte. Durant la révolution du 25 janvier, tout le peuple égyptien était uni. Les espoirs étaient grands. Les Egyptiens aspiraient à un avenir meilleur, à un développement du pays, à un essor économique et à un épanouissement du tourisme. Les jeunes aspiraient à trouver du travail alors que les plus âgés aspiraient à trouver des moyens de transport décents et des places dans les hôpitaux publics. Mais malheureusement, les espoirs ne se sont pas réalisés et les conjonctures se sont détériorées. Les slogans de la révolution (pain, liberté, égalité sociale) ne se sont pas réalisés. Cependant, depuis quelques mois, une lueur d’espoir est réapparue. La conjoncture s’est quelque peu améliorée malgré les nombreuses manifestations et les incidents décevants qu’ont connus les universités. La rue égyptienne aujourd’hui est devenue plus sûre. Et après le référendum sur la Constitution et l’élection du nouveau Parlement et d’un nouveau président, l’Egypte connaîtra certainement des jours meilleurs. C’est mon voeu !  


Protégez notre pays

Youssef Fathi, Le Caire.

Notre père qui êtes aux cieux, nous vous confions l’Egypte. Cette terre qui a été bénie par la visite de l’enfant Jésus et de la Sainte Famille. Cette terre qui a accueilli la religion islamique, avec l’arrivée de Amr Ibn Al-Ass. Et cette même terre où les juifs ont vécu jusqu’à l’exode avec le prophète Moïse. Nous vous confions l’Egypte, notre pays glorieux que nous aimons tant. Ce pays mentionné plusieurs fois dans la Bible, le Coran et la Torah. Nous vous prions. Protégez notre pays de tout danger. Protégezle des complots et des conspirations. Le pays est fragile ces jours-ci, faites qu’il traverse avec succès ce moment difficile. Aidez-nous à distinguer entre nos demandes personnelles et ce dont le pays a besoin. Cela fait longtemps que nous, les Egyptiens, souffrons de l’injustice. Nous vous confions notre pays, confiants en la justice du ciel, et certainement, vous n’abandonnerez pas ceux qui vous prient. Les mains tendues vers le ciel ne reviennent pas vides. 


Une flamme d'espoir

Racha Nedr, Héliopolis

Enfin, une lueur d’espoir vient d’apparaître avec la nouvelle Constitution. Quelle que soit l’issue du vote, ce qui importe est le futur du pays. Certains ont dit Non lors du référendum, d’autres n’ont pas participé. Mais à mon avis, le plus important est d’accepter l’autre. Ensuite viendra le tour de l’élection présidentielle à laquelle le général Al-Sissi prendra part. Il a annoncé que si le peuple lui demande d’être le président, il présentera sa candidature. A travers cette déclaration, les citoyens ont senti la sécurité, la paix et la tranquillité perdues depuis plus de trois ans. Le général Al-Sissi réussit à affronter le terrorisme et contrôler les islamistes. Alors, il sera le meilleur président pour l’Egypte. Il faut savoir que l’armée, lorsqu’elle s’engage dans un projet, fait bien les choses.