Semaine du 1 au 7 mai 2013 - Numéro 972
Dossier
Le conflit est à son comble entre les magistrats et l’exécutif. Celui-ci veut mettre à la retraite plusieurs milliers de juges pour « purifier » l’institution. Pour calmer la crise, le président propose la tenue d’une conférence. Mais il n’a plus la confiance du pouvoir judiciaire.
  • 340
  • 0
Le début de la crise entre le judiciaire et l'exécutif remonte aux premiers jours de l'investiture de Morsi. L'escalade a touché plusieurs institutions.
  • 327
  • 0
Abdullah Fathi, sous-secrétaire du Club des juges, affirme que la magistrature est prête à saisir la Cour pénale interna­tionale si les tribunaux et les domiciles des juges sont assiégés par des manifestants, suite à l’appel de certains islamistes.
  • 228
  • 0
Les réformes proposées par le gouvernement sur le statut du pouvoir judiciaire sont fortement rejetées par l'ensemble de la magistrature. Selon elle, la Constitution n'autorise pas le Conseil consultatif à légiférer sur le sujet.
  • 286
  • 0
Comme Gamal Abdel-Nasser, Moubarak et Sadate ont tenté de dominer l'institution judiciaire. Mais c'est à l'époque nassérienne que la bataille fut la plus acharnée. Les juges se battaient pour garder leur indépendance, alors que le président les accusait de rendre une justice de classe. Explications.
  • 431
  • 0