Ramsès II retrouve sa statue colossale
, 2-6-2021


##

Un deuxième colosse du grand Roi RamsèsII d’une hauteur de 8m trône dans la cour principale du Grand musée Egyptien (GEM). Cette statue découverte à Tanis dans le gouvernorat de Charqiya appartient au temple de RamsèsII ruiné dans l’antiquité suite à un tremblement de terre. Fabriquée en quartzite, elle pèse environ 30tonnes et a été trouvée en très mauvais état. Découpée en 5 parties, elle a gravement souffert de l’humidité. C’est en février dernier que le Conseil suprême des antiquités a décidé de transférer la statue aux laboratoires du GEM. « Nous avons étudié toutes les particules de la statue, on l’a photographiée et documentée pour avoir toutes les informations possibles, puis nous avons consolidé les pierres avant de les rassembler et reconstituer les parties manquantes », explique Mohamad Gad, restaurateur chargé de la sauvegarde de la sculpture.

Selon lui, le travail n’était pas facile, surtout que le quartzite est une pierre fragile et la statue était très endommagée. « Une grande partie du côté gauche était perdue, alors pour redresser le corps et la tête coupée en deux morceaux, on a eu recours à une statue semblable pour reconstituer la partie manquante et la consolider avec de l’acier inoxydable, avant de la couvrir avec une pierre quasi semblable à la statue », explique-t-il, assurant que ces travaux sont conformes aux normes internationales de restauration.

Cette sculpture représente le roi debout tendant son pied gauche vers l’avant, portant un kilt royal avec des plis, un rouleau à la main, une statuette de la reine Néfertari entre ses jambes, et derrière son dos se trouve un pilier avec des inscriptions hiéroglyphiques. Quant à la ceinture, elle est décorée du nom du roi. « Ce qui distingue cette statue c’est que le roi porte la couronne de la Haute-Egypte et aussi l’armure », explique Gad, qui souligne la différence entre ce colosse et celui exposé au Grand Hall, qui porte la double couronne de l’Egypte unifiée.

Eissa Zidane, directeur général de la restauration et du transport des pièces, salue les efforts des restaurateurs égyptiens. « L’équipe des restaurateurs a réalisé un grand travail depuis le déplacement de la statue de Tanis, jusqu’à son redressement et sa restauration. Cette équipe a sauvé ce colosse de l’environnement qui l’avait gravement dégradé », conclut Zidane