Culture > Arts >

Des publications en marge du festival

May Sélim, Mercredi, 07 septembre 2022

Pour rendre hommage à Peter Brook, le Festival du Caire sur le théâtre expérimental vient de publier quatre ouvrages traitant de son univers.

Des publications en marge du festival

Le Théâtre de Peter Brook, pionnier de l’expérimentation est un ouvrage du chercheur et metteur en scène iraqien Bachar Aliwi. Ce dernier y regroupe presque tous les articles et essais publiés en arabe sur l’expérience de Peter Brook. S’ajoute à cela un bref aperçu des ouvrages de Brook lui-même, explicitant ses théories théâtrales. La Conférence des oiseaux, écrit par John Heilpern et paru en 1999, est un essai sur l’expérience de Brook avec le soufisme et la création de La Conférence des oiseaux d’après l’oeuvre de Farideddine Al-Attar. L’ouvrage est traduit vers l’arabe par le dramaturge et critique égyptien Abdel-Ghani Daoud.

Le Diable c’est l’ennui est un autre essai dans lequel Peter Brook présente ses opinions sur le théâtre. Le livre est paru en 1991, à la suite d’une série de rencontres avec des professeurs et artistes responsables du théâtre et de l’expression dramatique aux lycées français autour de son concept de l’espace vide. La traduction de l’ouvrage est effectuée par le metteur en scène et dramaturge iraqien résidant en France Mohamed Seif.

Ce dernier a d’ailleurs traduit Le Théâtre de Peter Brook entre l’expérience africaine et Shakespeare. Il s’agit d’un ouvrage qui regroupe à la fois un long entretien avec Brook effectué par le critique français Denis Bablet. S’ajoute à cela un essai sur le théâtre de Brook signé par le Roumain Georges Banu, ainsi que quelques articles de Brook sur le théâtre et ses adaptations shakespeariennes.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique