Opinion > Dernier Mot >

DERNIER MOT : Sous un masque indien

Wednesday 9 nov. 2022

L’une des plus importantes évolutions politiques récentes en Grande-Bretagne, qui a fait accéder au pouvoir un premier ministre aux origines indiennes, Rishi Sunak (42 ans), est que la droite continue de gouverner le pays, mais cette fois-ci sous un masque indien. Je ne désigne pas par la droite la simple appartenance au parti conservateur. Il existe à l’intérieur du parti des positions divergentes entre le centre, le centre gauche et l’extrême droite à laquelle je fais allusion. Celle-ci représente le courant politique le plus réactionnaire en Grande-Bretagne. A observer les positions affichées par le premier ministre d’origine indienne, nous verrons qu’elles sont plus extrémistes que celles de ses prédécesseurs conservateurs, Boris Johnson et Liz Truss. Il est plus sioniste qu’eux. Par exemple, Liz Truss avait annoncé qu’elle étudiait la question du transfert de l’ambassade britannique de Tel-Aviv à Jérusalem. Sunak a répété la même position, mais a ajouté qu’il allait interdire le boycott d’Israël en Grande-Bretagne par la promulgation de lois qui incriminent ce boycott et qui le considèrent comme une forme d’antisémitisme. En même temps, de plus en plus d’organisations internationales des droits de l’homme qualifient la politique israélienne de raciste et affirment qu’Israël exerce l’apartheid.

Rishi Sunak est un descendant des familles indiennes riches ayant immigré en Grande-Bretagne. Il appartient à la couche aisée de la société britannique formée de milliardaires et d’hommes d’affaires qui tentent d’imposer leur contrôle sur les milieux politiques. Rishi a été beaucoup attaqué pendant ses campagnes électorales en tant que rejeton de cette couche, d’autant plus qu’il a été découvert que sa femme pratiquait l’évasion fiscale. Il a été dévoilé également que Sunak détient la carte verte aux Etats-Unis, un prélude à l’obtention de leur nationalité. Ce qui lui permettra de pratiquer l’évasion fiscale. Ajoutons à cela que ses positions hostiles aux immigrés le classent dans le camp anglo-saxon, blanche de peau, et non dans celui de ses origines ethniques.

Mots clés:
Lien court: