Opinion > Dernier Mot >

DERNIER MOT : Artisans d’Egypte

Wednesday 26 oct. 2022

L’identité nationale est une grande et complexe affaire. Elle ressemble à une mosaïque dont chaque petit fragment diffère de l’autre au niveau de la couleur, de la forme et du volume, mais en fin de compte, ils forment tous ensemble une oeuvre d’art éblouissante. L’identité nationale n’est pas une question abstraite dont les penseurs discutent les différentes théories. Il est plutôt question de composants culturels et artistiques qui forment le noyau de cette identité. J’ai été ravi de trouver ce concept dans les discours du premier ministre, Moustapha Madbouli, et de la ministre de la Culture, Névine Al-Kilani, à l’occasion de la fin de formation des deuxième et troisième promotions de l’initiative « Artisans d’Egypte ». Elle a expliqué que le projet avait été lancé sur invitation du président Abdel-Fattah Al-Sissi pour former les jeunes aux arts artisanaux qui étaient menacés de disparaître à cause de l’absence d’une nouvelle génération d’artisans. Par cette initiative, Al-Kilani a mis la main sur le moyen le plus important de sauvegarder l’identité nationale. Car préserver une fenêtre en arabesque ou un plateau en cuivre martelé est le meilleur moyen de sauvegarder l’identité nationale dont parlent les intellectuels, les penseurs et les hommes politiques. Le premier ministre a décrit l’initiative comme étant l’une des plus importantes sur le plan culturel dernièrement lancée par l’Etat en vue d’enraciner l’identité égyptienne et de préserver ses propriétés et son héritage artistique unique. Ceci reflète l’intérêt porté par l’Etat à la valeur de l’Homme égyptien, partant du principe que la culture est la teneur de la force douce de l’Egypte. Al-Kilani a expliqué que l’initiative aide aussi les jeunes à lancer leurs propres projets, ce qui améliore leurs revenus et contribue à développer l’économie nationale. L’identité nationale ne se renforce pas par des slogans, mais à travers la connaissance et le développement de ses composantes réelles. L’un et l’autre mènent au développement de l’économie et du tourisme.

Mots clés:
Lien court: