Opinion > Dernier Mot >

DERNIER MOT : Le vol des pièces de Toutankhamon

Wednesday 24 août 2022

A l’occasion du centenaire de la découverte de la tombe de Toutankhamon en 2022, un nouveau livre devrait paraître en Angleterre en automne prochain affirmant, à l’aide de preuves publiées pour la première fois, que Howard Carter, l’homme qui a découvert la tombe du jeune roi, a volé quelques objets qui s’y trouvaient, notamment des statues, des bijoux et des talismans. Ces informations nous sont parvenues à travers une lettre rédigée par l’éminent professeur d’égyptologie Sir Alan Gardiner, en 1934, dans laquelle il blâme Carter quant au fait de lui avoir offert en cadeau une amulette appartenant à la tombe. Lorsque l’amulette a été présentée à Reginald Engelbach, directeur britannique du Musée égyptien au Caire, il a confirmé qu’elle appartenait bien à la tombe de Toutankhamon. Un fait qui a fortement embarrassé Gardiner qui n’a pas dit que c’était Carter qui la lui avait offerte. L’égyptologue Bob Brier a obtenu une copie de cette lettre et l’a publiée dans son livre intitulé « Toutankhamon et la tombe qui a changé le monde ».

En réalité, Howard Carter a toujours été pointé du doigt à chaque fois qu’apparaît une pièce appartenant à la tombe de Toutankhamon et non classée sur la liste des découvertes rédigée par Carter. Celui-ci avait en sa possession une tête en bois du jeune roi et avait avancé qu’il ne l’a pas enregistrée parce qu’il « l’a découverte dans une chambre latérale ». Les ouvriers égyptiens, qui ont travaillé avec Carter ont, quant à eux, déclaré que ce dernier était entré dans la tombe après avoir cassé la clé. Il a ensuite prétendu que la tombe avait été envahie à des époques anciennes. Ceci a causé plus tard de grandes divergences entre Carter et le gouvernement égyptien qui l’a empêché d’entrer dans la tombe. Les objets volés de la tombe de Toutankhamon apparaissent graduellement dans les musées internationaux. Le Musée Metropolitan de New York a annoncé en 2010 qu’il allait restituer à l’Egypte 19 pièces archéologiques ayant été volées de la tombe de Toutankhamon. L’importance de la lettre rédigée par Gardiner, qui avait aidé Carter à déchiffrer les hiéroglyphes de la tombe, réside dans le fait qu’elle présente, pour la première fois, un document décisif sur le vol par Carter de certains objets qui se trouvaient dans cette tombe remontant à plus de 3300 ans.

Mots clés:
Lien court: