Opinion > Opinion >

Dernier Mot : Apprenons le swahili

Wednesday 13 avr. 2022

Savez-vous que la langue swahilie, largement répandue sur les côtes est de l’Afrique, est la langue la plus parlée sur le continent? Elle couvre aujourd’hui près du tiers de l’Afrique et est une langue officielle de l’Union africaine. Je me souviens lorsque j’ai rencontré le grand écrivain nigérian Wole Soyinka, après son obtention du prix Nobel de littérature en 1986, qu’il m’a dit avec surprise: « N’est-il pas absurde que deux écrivains africains ne puissent discuter ensemble que dans la langue du pays qui les a occupés? Pourquoi ne me parleriez-vous pas dans ma langue swahilie et pourquoi ne vous parlerais-je pas dans votre langue arabe ? ». J’ai répondu: « Mais vous avez écrit tous vos oeuvres littéraires, qu’il s’agisse de pièces de théâtre, de romans ou de poèmes, en anglais ». Il a aussitôt répliqué : « Tel est le problème. Nous apprenons les langues étrangères et négligeons les langues de nos voisins, à tel point que la langue étrangère devient parfois la langue d’expression la plus proche ». Et d’ajouter : « Adoptons-nous l’initiative d’inviter les pays africains à apprendre à leurs habitants les langues de leurs frères africains ? Comment pouvons-nous parler de l’Union africaine, ainsi que du rapprochement et de la coopération entre les pays du continent alors que nous empruntons la langue des autres pour nous entendre?! ».

Les propos de Soyinka acquièrent une importance accrue si nous les prenons de notre point de vue égyptien. Malheureusement, nous avons réalisé tardivement les séquelles de la négligence de notre appartenance africaine à laquelle nous accordions la priorité dans le passé. Pourquoi la première langue africaine, qui est fortement liée à notre langue arabe, ne serait-elle pas intégrée dans notre système éducatif ? Nos universités ont ouvert ces dernières années des sections de langues chinoise, japonaise, espagnole et hébraïque. Celles-ci ont trouvé un large écho. Qu’en est-il de notre continent noir et de sa langue swahilie qui remonte à plus de 2000 ans et que parlent au moins 200 millions d’Africains ? Nous avons longuement répété que le rapprochement auquel nous aspirons avec l’Afrique ne doit pas se limiter au domaine politique, mais doit se baser sur une communication culturelle au niveau populaire.

Lien court: