Opinion > Opinion >

L’Union africaine a 20 ans

Tuesday 8 févr. 2022

Alors que l’Union Africaine (UA) fête ses 20 ans cette année, les chefs d’Etat africains étaient réunis les 5 et 6 février à Addis-Abeba pour débattre des grands dossiers qui intéressent le continent. L’occasion de revenir sur l’action de l’UA. Proclamée en 2002 pour succéder à l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) qui ne correspondait plus aux impératifs de l’époque, l’UA a poursuivi, depuis sa création, deux objectifs majeurs, à savoir instaurer la stabilité et renforcer les économies africaines. Durant ses 20 ans d’existence, l’organisation a été au coeur des politiques africaines, mobilisant les ressources et adoptant des cadres de développement tournés vers l’avenir, comme l’Agenda 2063, l’Accord de Libre-échange Continental Africain (ZLECAf) et l’Agence de développement de l’UA (NEPAD).

Face à la multiplication des conflits, un Conseil de paix et de sécurité a été créé et des mécanismes de dialogue et de prévention ont été adoptés sans parler des opérations de soutien de la paix. Force est de reconnaître que l’UA est allée bien plus loin que l’OUA dans sa volonté de réformer le continent.

Les défis d’avenir sont cependant grands. Ils sont d’ordre sécuritaire, épidémiologique et économique. L’instabilité politique sévit toujours en Afrique de l’Ouest et dans la Corne de l’Afrique, le terrorisme est présent au Sahel, le rêve de l’intégration économique est encore lointain et la pandémie de Covid-19 menace toujours le continent. L’Afrique a besoin de plus de ressources. Et pour y parvenir, elle doit éradiquer le terrorisme, maîtriser sa croissance démographique, et surtout rendre opérationnelle la ZLECAf pour stimuler la croissance économique et transformer les perspectives de développement du continent. C’est la seule voie vers le progrès l

Mots clés:
Lien court: