Débats > Opinion >

Le chaos médiatique

Sunday 18 oct. 2015

Tous les désastres nous viennent du côté des chaînes satellites, ainsi que toutes les idées destructives et les grossièretés. Aujourd’hui, il n’y a mieux que les chaînes satellites pour devenir célèbre par des scandales. Je m’étais déjà adressé aux responsables pour leur dire qu’il ne fallait demander des comptes ni aux employés, ni aux présentateurs ni aux stars qui travaillent pour ces chaînes. Mais plutôt à leurs propriétaires. Et que ceux-ci devaient s’engager à cesser de consacrer ce large espace aux frivolités et idées farfelues. Cependant, ni les responsables, ni les propriétaires de ces chaînes satellites n’ont réagi.

Des idées farfelues sont sans cesse diffusées sur les chaînes satellites et des querelles sans fin tournent autour de sujets qui ne devraient même pas être discutés, comme porter ou non le voile ou le niqab, regarder ou non des films pornos. A travers les chaînes satellites, des Etats arabes sont attaqués sans raison réelle ; et les relations entre les peuples sont malmenées. Et bien évidemment les divisions qui ont eu lieu en Egypte au niveau de la politique, de la religion et de la pensée avaient pour arènes les chaînes satellites.

La réalité est que la médiocrité du dialogue et le recours aux grossièretés et insolences dans les feuilletons et programmes télévisés, en plus de chansons aux rythmes et paroles médiocres et qui jour après jour gâchent le goût et l’esprit des Egyptiens, ne sont autres que le fruit des chaînes satellites.

Il faut s’interroger sur leur utilité. N’est-il pas plus judicieux de créer des projets de pisciculture, d’élevage ou de bonification de terres agricoles ? Ou même de construire des immeubles et des écoles privées ?

Le problème est que les responsables ne sont pas intervenus dans cette affaire, tandis que les propriétaires des chaînes satellites ne connaissent rien à la culture ou à l’art. C’est là que réside la crise de l’économie non organisée et des médias chaotiques. Tout ceci a donné naissance à un terrorisme médiatique, qui nous poursuit à l’intérieur des foyers, des écoles et des clubs sportifs pour atteindre même les lieux de prières.

A cause de ces mets télévisés empoisonnés, dont se gavent les Egyptiens, les voilà atteints de maladies aiguës, qui doivent être guéries au plus vite .

Mots clés:
Lien court: