Francophonie > Francophonie >

25 ans de réussites

Amira Doss , Mercredi, 01 juin 2022

En présence d’une délégation de l’Université de Poitiers, des vice-présidents des universités égyptiennes, des doyens, des directeurs, d’alumni et des étudiants, le Département de Gestion et de Commerce International (DGCI) a célébré 25 ans de coopération universitaire entre la France et l’Egypte, entre l’Université de Poitiers et l’Université de Aïn-Chams, 25 ans d’échange et de mobilité étudiante et de relations extrêmement intenses.

25 ans de réussites

 La qualité et la longévité de ce partenariat sont le fruit du travail de tous les acteurs. « Le ministère français des Affaires étrangères apporte son soutien aux filières double diplômantes en Egypte depuis trente ans et j’ai constaté que le dynamisme dans ce domaine, non seulement se maintient, mais se renforce », a déclaré Son Excellence l’ambassadeur de France en 0Egypte, Marc Baréty, lors de la cérémonie. Leur réussite et longévité viennent récompenser un modèle bel et bien installé dans le paysage universitaire égyptien, un dispositif flexible, agile, multiforme qui sait non seulement s’adapter, mais surtout sait tirer profit des profondes mutations des systèmes de l’enseignement supérieur égyptien. « Par leur diversité, leur logique fondamentalement partenarial, par les échanges interculturels qu’ils impliquent, l’ingéniosité pédagogique, la mobilité d’étudiants, en passant par la recherche, les filières délocalisées portent véritablement les principes de notre politique de coopération », a ajouté M. Baréty.

Ainsi, environ 2 000 étudiants ont choisi de s’orienter vers le réseau de ces filières de double diplôme francophone en Egypte et parmi eux, les 325 étudiants inscrits au DGCI. Ils bénéficient d’une formation exigeante pilotée par une équipe francoégyptienne et un suivi personnalisé. « Ces étudiants forts d’un bagage scientifique d’exception ont assurément tous les atouts pour jouer pleinement leur rôle de citoyens dans un pays en constante mutation, leur rôle d’intermédiaires, de liens, de ponts entre la France et l’Egypte », a conclu monsieur l’ambassadeur.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique