Voyages > Tourisme >

Une année prometteuse

Dalia Farouq , Vendredi, 07 avril 2023

Les chiffres du tourisme en 2023 marquent une hausse considérable, ce qui augure bien de l’avenir.

Une année prometteuse

Le tourisme en Egypte reprend des couleurs en enregistrant un taux de croissance de 34 % dans les arrivées touristiques internationales au cours des deux premiers mois de 2023 en comparaison avec l’année dernière. Un taux prometteur qui confirme la croissance enregistrée en 2022. «  L’Egypte a accueilli 11,7 millions de touristes en 2022, soit une hausse de 55% en comparaison avec l’année précédente », a annoncé Ahmed Issa, ministre du Tourisme et des Antiquités, lors d’une conférence de presse tenue cette semaine. L’Egypte avait reçu 7,6 millions de touristes en 2021 et 3,7 millions en 2020. « On assiste clairement au rétablissement du secteur du tourisme en Egypte, qui devrait se poursuivre au cours de l’année courante pour arriver ou même dépasser les taux de croissance pré-Covid », s’est félicité le ministre. Et d’ajouter que l’Egypte « devrait dépasser de la sorte les chiffres de 2019 avec 13,1 millions de voyageurs qui ont visité le pays et des revenus qui ont atteint un niveau record de 13,03 milliards de dollars ».

Au niveau des revenus, le crescendo continue, puisque la Banque Centrale d’Egypte (BCE) a annoncé que le tourisme avait réalisé des recettes de 10,7 milliards de dollars en 2021-2022, soit une augmentation de plus de 100% en comparaison avec l’exercice précédent. « En dépit de la baisse de 40% du nombre de touristes russes et ceux d’Ukraine de 80%, on a pu compenser ces pertes et réaliser une croissance considérable des autres marchés », a indiqué Issa. Les touristes allemands viennent en tête de liste, suivis par les Russes, les Anglais, les Italiens et les Espagnols. « Tous ces marchés ont enregistré des hausses importantes qui varient de 100% à 300% », a souligné le ministre, donnant l’exemple du marché italien qui a marqué une hausse de 250% au cours des deux premiers mois de cette année en comparaison avec la même période de l’année dernière.

Nouvelles facilités d’octroi du visa

Cette croissance va de pair, selon le ministre du Tourisme, avec les perspectives établies par le gouvernement qui s’attend à attirer près de 15 millions de touristes en 2023 pour arriver à environ 30 millions d’ici 2028. Pour atteindre ce but, le ministre a annoncé de nouvelles facilités d’octroi du visa d’entrée en Egypte qui s’appliqueront à 184 nationalités. Les touristes appartenant à celles-ci pourront obtenir leur visa à leur arrivée aux aéroports. L’année dernière, le gouvernement a permis aux touristes de 180 nationalités, au lieu de 76 auparavant, d’obtenir leur visa à leur arrivée en Egypte ou par voie électronique. En outre, les titulaires de visa valide du Royaume-Uni, des Etats-Unis, du Japon, de la Nouvelle-Zélande et des pays de l’espace Schengen pourront obtenir leur visa à la frontière égyptienne. Des mesures spéciales sont également prévues pour les touristes d’un certain nombre de pays en cas d’arrivée directe aux villes de Charm Al-Cheikh et de Taba, à condition d’avoir un billet de retour, une réservation d’hôtel, une carte de crédit ou de quoi couvrir leur séjour en Egypte. Le ministre a également annoncé l’introduction d’un visa de cinq ans à multiples entrées qui coûtera 700 dollars.

Les facilités d’octroi du visa interviennent dans le cadre d’un plan de développement du secteur du tourisme qui repose sur 3 piliers : la coopération étroite avec le ministère de l’Aviation pour garantir les moyens de transport pour les touristes, la coopération avec les professionnels du secteur afin de garantir une expérience touristique inoubliable, l’amélioration du climat d’investissement. Sur le plan de la promotion, le ministre du Tourisme a expliqué que le ministère avait adopté un plan qui se concentre sur quatre produits touristiques essentiels qui sont le tourisme en famille, le tourisme balnéaire, la plongée et le tourisme culturel.

Pour confirmer la relance, l’Egypte lancera une nouvelle stratégie dans le cadre de la Vision Egypte 2030 pour le développement durable. Cette stratégie repose sur la complémentarité entre les secteurs du tourisme et des antiquités, afin de booster le mouvement touristique.

Mots clés:
Lien court: