Voyages > Tourisme >

Les touristes chinois de retour en Egypte

Dalia Farouq , Vendredi, 10 février 2023

Les premiers touristes chinois ont atterri en Egypte, après la levée des restrictions sur les voyages imposées en Chine depuis la pandémie de Covid-19.

Les touristes chinois de retour en Egypte

Avec des derviches tourneurs, des orchestres et des danses folkloriques, l’Egypte a accueilli le premier groupe de touristes chinois visitant l’Egypte depuis trois ans. La Chine a levé, à partir du 8 janvier, les lourdes restrictions sanitaires imposées à cause de la pandémie de Covid-19, permettant désormais à ses citoyens de voyager sans être menacés de confinement à leur retour. Selon l’ambassadeur de Chine au Caire, S.E. M. Liao Liqiang, l’Egypte figurait parmi les premières destinations touristiques pour lesquelles les Chinois ont programmé des voyages. L’Egypte et la Chine ont toujours entretenu de bonnes relations marquées par un rapprochement sur les plans politique, économique et touristique.

Ce premier voyage a eu lieu quelques jours après la visite officielle au Caire du ministre chinois des Affaires étrangères, Qin Gang. « Les responsables chinois sont convaincus que dans un avenir proche, le nombre de touristes chinois et les vols vers l’Egypte reviendront au niveau d’avant la pandémie, voire le dépasseront », a assuré le ministre chinois lors d’une conférence de presse au Caire.

Ihab Abdel-Al, membre de la Chambre de tourisme, souligne que le secteur du tourisme a beaucoup souffert au cours des trois dernières années et que la réouverture des frontières chinoises est un bon indice pour l’avenir de cette industrie non seulement en Egypte, mais aussi dans le monde entier. « Avant la crise du coronavirus, l’Egypte occupait la première place sur la liste des destinations touristiques africaines les plus fréquentées et les plus populaires pour les touristes chinois », assure Abdel- Al. Il ajoute que le nombre de touristes chinois visitant l’Egypte a enregistré une hausse de plus de 50 % en 2017 par rapport à 2016 et a atteint en 2018 plus de 400 000 visiteurs, soit une hausse de 60 % par rapport à 2017, et ce, avant d’enregistrer une augmentation significative en 2019 avec près de 500 000 touristes, occupant la quatrième place sur la liste des marchés exportateurs de touristes en Egypte.

Cette croissance dans le nombre des touristes chinois en Egypte était le fruit des efforts déployés par les responsables du tourisme qui ont saisi l’importance de ce marché vaste comptant plus d’un milliard d’individus et se caractérisant par un taux de dépenses élevé. « Un autre facteur qui a sans doute contribué à l’augmentation du nombre des touristes chinois en Egypte est la simplification des procédures d’octroi de visas. Les touristes chinois peuvent, depuis 2017, obtenir un visa d’entrée dans les aéroports égyptiens, à condition de voyager en groupe et de passer via une agence de voyages », explique Abdel-Al, soulignant que, selon l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), les Chinois ont effectué 155 millions de voyages à l’étranger en 2019, ce qui signifie qu’un touriste international sur 10 était chinois avant la pandémie. Vent d’optimisme.

Selon le tour-opérateur Hossam Eid, le retour des Chinois était attendu depuis longtemps par les grands acteurs du tourisme dans le monde, comme en Egypte. Il prévoit qu’à la suite de la levée des restrictions de voyager en Chine, le retour en masse des touristes chinois en Egypte sera plutôt au cours du deuxième trimestre de l’année courante. « On doit bien se préparer pour accueillir les Chinois en Egypte. Le ministère du Tourisme doit intensifier ses efforts, afin de retrouver les chiffres d’avant-Covid et même de les dépasser. Il devrait lancer une grande campagne publicitaire en Chine, comprenant des publicités directes et indirectes, ainsi que des campagnes de marketing et de relations publiques. On doit attirer au moins 1 % des touristes chinois qui voyagent dans le monde », explique Eid. Il souligne que mêmeles chiffres enregistrés avant 2020 ne sont pas satisfaisants pour un grand marché comme la Chine. D’après lui, les responsables du tourisme devraient accorder un grand intérêt aux vols entre la Chine et l’Egypte, surtout avec la longue distance qui les sépare. « On doit avoir des accords avec la compagnie aérienne chinoise afin qu’elle commence, aux côtés d’Egyptair, à effectuer des vols réguliers vers l’Egypte, ainsi qu’avec des compagnies de vols charters pour leur accorder plus de facilités et les séduire d’atterrir en Egypte », souligne-t-il. La Chine est un grand marché exportateur de touristes dans le monde entier. Les responsables du tourisme en Egypte accordent un grand intérêt à ce marché qui devrait connaître un essor à l’avenir.

Pour sa part, Yehya Zakariya, président de la société holding Egyptair, indique que la société a reçu, de la part d’agences de voyages chinoises, 1 200 demandes pour l’organisation de voyages comprenant les différentes destinations touristiques en Egypte. « La compagnie aérienne nationale Egyptair augmentera, dès le début du mois de mars prochain, le nombre de ses vols pour atteindre 13 vols par semaine à partir de Pékin, Guangzhou et Hangzhou », se félicite Zakariya.

Lien court: