International > Monde >

Elizabeth II, la fin d’une légende

Abir Taleb , (avec Agences) , Mercredi, 14 septembre 2022

Après 70 ans de règne, Elizabeth II s’est éteinte le 8 septembre à l’âge de 96 ans. Si elle régnait sur le Royaume-Uni sans gouverner, elle a été, des décennies durant, la monarque la plus célèbre du monde.

Elizabeth II, la fin d’une légende

On la croyait éternelle, tant son image était présente partout, tant son nom était prononcé partout, bien au-delà des frontières de son royaume, tant nous la connaissions tous, depuis toujours. Elizabeth II, reine d’Angleterre, est décédée jeudi 8 septembre, emportant avec elle sept décennies de l’histoire du Royaume-Uni. Une onde de choc malgré ses 96 ans … Car Elizabeth II est bien plus qu’une reine, c’est une légende. D’abord, parce que ce n’était pas seulement une reine, mais la personnalité la plus célèbre du monde, la plus photographiée aussi. Elizabeth II a visité une centaine de pays, côtoyé les grands de ce monde, a vu défiler 15 premiers ministres britanniques, 14 présidents américains, 11 russes, pour ne compter que ceux-là.

Ensuite parce que sa longévité était légendaire : en juin dernier, elle était encore au rendez-vous pour célébrer les 70 ans de son règne, commencé à la mort de son père le roi George VI, le 6 février 1952, alors qu’elle avait tout juste 25 ans. Soixante-dix ans qu’on la voyait sillonner le monde, inaugurer des institutions, recevoir des chefs d’Etat, décorer des personnalités … Le règne le plus long d’un monarque britannique. Une reine venue d’un autre temps et qui a vu traverser le temps … Une longévité qui a fait d’Elizabeth II le témoin de bien de bouleversements tant internes que mondiaux. Une souveraine qui a vu défiler l’Histoire. En trois quarts de siècle, la reine de l’« empire sur lequel le soleil ne se couche jamais » a acté les dernières décolonisations tout en continuant à régner sur le Commonwealth. Elle a vécu les années de plomb et la Guerre froide, puis vu le rideau de fer tomber puis l’URSS chuter. Entre-temps aussi, le Royaume-Uni entre dans l’Union européenne puis en sort, le premier homme marche sur la lune, Internet naît, les attentats du 11 Septembre chamboulent le monde, les réseaux sociaux deviennent le mode de communication, le Covid-19 apparaît et met le monde sens dessus dessous, le climat se réchauffe …

Et dans son pays, les moeurs changent, y compris chez la famille royale, entraînant leur lot de scandales. Elizabeth II se voit contrainte d’affronter bien des épreuves. Les divorces de ses enfants, notamment celui de Charles et Diana, le livre que cette dernière publie puis le séisme de la mort de Diana, le mariage de Charles et Camilla, ou encore les critiques de son petit-fils Harry et son épouse Meghan envers la famille royale, après qu’ils eurent pris leurs distances avec la couronne et renoncé à leur titre d’altesse royale.

Malgré les crises et les polémiques, malgré les hauts et les bas, la reine a su maintenir une popularité à toute épreuve parmi la majorité des Britanniques. Car Elizabeth II a incarné la monarchie. Une légende. Un mythe moderne. Pour ses sujets comme pour le monde entier, une page de l’Histoire se tourne. « Toute ma vie, longue ou courte, sera consacrée à votre service ». Elle en avait fait la promesse et elle l’a tenue jusqu’au bout.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique