Dossier > Semaine de l’Eau du Caire >

L’Egypte prend la tête de l’AMCOW

Amira Samir , Mercredi, 19 octobre 2022

L’Egypte a été élue à la présidence du Conseil des ministres africains chargés de l’eau (AMCOW), dont la mission est de promouvoir la coopération continentale pour une gestion efficace de l’eau.

L’Egypte prend la tête de l’AMCOW

« Le Caire assumera la présidence du Conseil des ministres africains chargés de l’eau (AMCOW) en 2023-2024, dans le but de renforcer la coopération entre les différents pays africains », a annoncé Hani Sweilam, ministre égyptien de l’Irrigation et des Ressources hydriques, en marge de sa participation à la 13e session du comité exécutif de l’AMCOW, tenue le 13 octobre dans la capitale de la Namibie, Windhoek. La 13e session de l’AMCOW a réuni des responsables de 25 pays africains dont 15 ministres pour discuter de la sécurité de l’eau, de l’environnement en Afrique et de ce qui peut être fait pour faciliter l’action en faveur des objectifs du continent en matière d’eau et d’assainissement.

Formé en 2002 à Abuja au Nigeria, l’AMCOW a principalement pour objectif de promouvoir la coopération, la sécurité, le développement social et économique et l’éradication de la pauvreté dans les Etats membres à travers la gestion efficace des ressources en eau du continent et la prestation de services d’approvisionnement en eau. Ce conseil est également un comité technique spécialisé en eau et assainissement au sein de l’Union africaine.

L’AMCOW, qui célèbre cette année son 20e anniversaire, a endossé la Déclaration issue du 9e Forum mondial de l’eau, dite le « Blue Deal pour la sécurité de l’eau et l’assainissement » et ses plans d’action. Cette déclaration appelle la communauté internationale à la réalisation de cinq objectifs fondamentaux: garantir le droit à l’eau et à l’assainissement pour tous, la disponibilité de la ressource et la résilience, les financements adéquats, une gouvernance inclusive de l’eau et le renforcement de la coopération.

Les participants à l’AMCOW ont appelé à adopter une position africaine commune autour du « Blue Deal ». L’AMCOW pourrait contribuer au pilotage, à la mise en oeuvre et au suivi de ce dernier à l’échelle du continent africain. Cette position commune de l’Afrique est nécessaire à un mois de la tenue de la COP27 et à cinq mois de l’organisation à New York, en mars 2023, de la 2e Conférence des Nations-Unies sur l’eau. Celle-ci interviendra 46 ans après celle de Mar del Plata, en 1977. « Cette grande conférence devra nous amener vers un nouvel agenda mondial de l’eau, inclusif et largement consensuel. Ensemble, portons les résultats du 9e Forum de l’eau à la COP27 et à la Conférence des Nations-Unies de 2023 et faisons entendre la voix de l’Afrique pour que l’accès universel à l’eau et à l’assainissement soit une réalité partout et pour tous », a plaidé Serigne Mbaye Thiam, ministre sénégalais de l’Eau et de l’Assainissement.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique