Semaine du 8 au 14 décembre 2021 - Numéro 1402
De l’île aux bananes aux colosses de Memnon
  La ville de Louqsor est riche par ses monuments, mais aussi par ses nombreux lieux de divertissement. Tour d’horizon des principaux sites à visiter.
De l’île aux bananes aux colosses de Memnon
Dalia Farouq et Doaa Elhami24-11-2021

Escapade à l’île aux bananes

Escapade à l’île

Le tourisme rural a aussi sa part à Louqsor. Sur l’île aux bananes, située au nord de Louqsor, sur une superficie de 5 feddans, les touristes peuvent vivre une aventure à la fois splendide et surprenante. Comme son nom l’indique, cette île est la terre aux bananes ! Elle est accessible aux visiteurs quotidiennement pour un billet de 15 L.E.

L’escapade sur cette île commence à partir d’un quai au beau milieu de la ville. Les touristes embarquent sur une felouque. Quelques minutes suffisent pour arriver sur l’île aux bananes, qui abrite une variété d’arbres fruitiers.

Ici, les visiteurs peuvent goûter un large choix de fruits frais cultivés localement, notamment de la canne à sucre, des dattes, des raisins et bien entendu des bananes. Dans un petit café au milieu de l’île, décoré d’une manière traditionnelle et meublé de chaises faites de troncs d’arbre, les visiteurs peuvent boire du thé ou un café à la cardamome. Les enfants apprécieront bien ce lieu.

.

.

.

.

Le souk

Le souk

Lors d’un séjour à Louqsor, l’ancien souk de la ville vaut bien un détour. Situé au centre-ville, place Aboul-Haggag, à proximité du temple de Louqsor, le souk s’étend sur 1,6 kilomètre. Les étroites échoppes du souk débordent le long de la longue rue piétonne.

Il est divisé en deux parties, l’une touristique qui comprend les bazars, les parfumeries, les artisanats et les magasins d’épices. L’autre est celle consacrée aux légumes, fruits, vêtements, chaussures et ustensiles de cuisine.

« Cette partie du souk intéresse aussi les touristes qui demandent à continuer le trajet dans l’autre partie du souk. C’est tout un panorama du quotidien égyptien qu’ils découvrent, loin des tombes et des temples pharaoniques », explique Moetaz Al-Sayed, guide touristique à Louqsor. Au milieu de la balade dans le souk, les touristes prennent un relais sur l’un des petits cafés répandus dans la région. « La plupart des touristes demandent à s’installer au café Oum Kalsoum qui est le plus ancien de Louqsor », indique Al- Sayed.

.

.

.

.

Balade en felouque

Ballad en felouq

Pour découvrir les aspects atypiques de Louqsor, il ne faut pas rater une escapade au bord du Nil en felouque. Une promenade à travers laquelle le touriste peut admirer le tableau pittoresque des deux rives de la ville.

Ce sont de modestes embarcations à voile triangulaire qui transportent paisiblement 20 touristes. Ces derniers peuvent alors voir les champs, les pêcheurs, les maisons en terre cuite à l’ombre des palmiers avec le désert en arrière-plan. Le spectacle qu’offre le Nil est toujours éblouissant, surtout au moment du coucher du soleil lorsque celui-ci s’assombrit doucement, mais les dunes semblent s’éclairer, donnant une couleur presque dorée au paysage.

.

.

.

.

Tournée en calèche

Tournée en calèche

Pour s’imprégner de l’ambiance de la ville de Louqsor, une promenade en calèche est aussi à ne pas rater. La ville possède 400 calèches qui peuvent emmener les touristes de leurs hôtels pour effectuer une visite de la ville.

A bord d’une calèche décorée de pompons, le touriste peut visiter les temples de Karnak au nord, la région d’Al-Awamiya, le temple de Louqsor, le Musée de la momification sur la corniche, ainsi que l’ancien souk et les régions rurales.

.

.

.

.

Visite aux ateliers d’albâtre

Visite aux ateliers d’albâtre

Après s’être rendu dans les tombes de la Vallée des rois, une visite aux ateliers d’albâtre est indispensable. Là, les touristes peuvent voir les tailleurs de pierre dans la région de Gourna.

Dans ces ateliers, les artisans travaillent trois types d’albâtre : le blanc, le marron et le vert. Ils font une démonstration aux visiteurs pour leur montrer les différences entre l’oeuvre d’art faite main et celle faite avec une machine. Tandis que certains s’occupent de tailler des vases, d’autres sculptent des figurines et des scènes égyptiennes sur des pierres plates. Une boutique propose aux touristes des centaines de pièces pharaoniques merveilleusement taillées.

Dalia Farouq

.

.

.

.

Le temple d’Hatchepsout

Le temple d’Hatchepsout

Connu aussi comme Al-Deir Al-Bahari, ce temple est creusé dans une roche de calcaire. Conçu par l’architecte Senenmout, haut fonctionnaire de la reine Hatchepsout, épouse de Thoutmosis II et régente du trône au cours de l’enfance de Thoutmosis III, ce temple est composé de 3 étages.

Deux rampes guident le visiteur du rezde- chaussée aux terrasses supérieures. Le temple, dont le 2e étage comprend des scènes colorées, témoigne de la grandeur et de l’intelligence de cette reine qui a organisé des expéditions aux pays de Pount.

Les parois de la première terrasse montrent des arbres, des fleurs et des plantes aromatiques, ainsi que de l’encens. Quant au troisième étage, il renferme une série de statues reflétant la reine Hatchepsout

.

.

.

.

La tombe de Toutankhamon

La tombe de Toutankhamon

Située à la Vallée des rois, la tombe de Toutankhamon, en dépit de sa petite taille, occupe une importance considérable à l’échelle archéologique et historique. Découverte par Howard Carter en novembre 1922, cette tombe était intacte à l’abri des pilleurs. Carter a trouvé le mobilier funéraire du roi-enfant complet, ainsi que sa momie. Parmi les pièces les plus remarquables de la tombe, il y a le masque doré, les chapelles dorées qui abritaient les vases canopes et les outils de chasse du roi, ainsi que ses jeux comme le Senet. Le trésor sera exposé au Grand Musée égyptien (GEM). Toutankhamon est le fils d’Akhenaton et le petit-fils d’Amenhotep.

.

.

.

.

La tombe de Séthi Ier

La tombe de Séthi Ier

Toujours dans la Vallée des rois, se trouve la tombe de Séthi Ier, l’un des plus importants souverains de la XIXe dynastie. Fils de Ramsès Ier, il est le père de Ramsès II. L’égyptologue italien Giovanni Belzoni a découvert sa sépulture en 1817.

Les parois de la tombe, qui s’étalent sur une centaine de mètres, sont décorées de très belles scènes colorées qui expliquent le Livre des morts. Des scènes astronomiques ornent le plafond de la chambre funéraire. Celle-ci se compose de 7 couloirs et 10 chambres. On disait à l’époque que Belzoni a découvert la plus belle tombe de la Vallée des rois.

.

.

.

.

La tombe de Néfertari

La tombe de Néfertari

Perle de la Vallée des reines, la tombe de Néfertari a été découverte en 1904.

Les archéologues ont été surpris par la beauté de ses peintures et ses reliefs raffinés et détaillés aux couleurs vivantes et éclatantes comme le bleu, le jaune, l’orange et le vert, entourées de noir. Néanmoins, c’est une tombe étroite de 28 m et elle se compose de 3 pièces étroites.

Néfertari était l’épouse et la bienaimée de Ramsès II. Son nom signifie « la belle des belles ».

.

.

.

.

Les colosses de Memnon

Les colosses de Memnon

Dès que le visiteur arrive sur la rive ouest de Louqsor, il aperçoit deux statues colossales dressées devant lui. Assises, ces deux colosses bien que fissurées, en raison des séismes survenus au fil des années, gardent leur splendeur d’antan.

Elles ont acquis le nom de « Memnon », le fameux héros légendaire grec. Ces colosses font partie du temple des millions d’années d’Amenhotep III de la XVIIIe dynastie. L’Egypte était stable et prospère sous son règne. Les colosses représentent alors Amenhotep III et son épouse la reine Tiye.

Doaa Elhami


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire