Semaine du 20 au 26 octobre 2021 - Numéro 1395
Mozambique : Espoirs et perspectives de développement
  Immense façade maritime de l’Afrique australe, le Mozambique construit son modèle de développement. Esquisse d’un pays connu pour son dynamisme économique.
Mozambique : Espoirs et perspectives de développement
Amira Samir13-10-2021

Le mozambique vient d’être choisi pour assumer la présidence du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine pour le mois d’octobre 2021. Un engagement de haut niveau pour un pays qui possède beaucoup d’atouts exceptionnels : géographie, mines, gaz, agriculture, hydroélectricité et tourisme. En fait, l’agenda du Mozambique sera chargé au CPS. L’enjeu le plus important sera de trouver des solutions durables à la gestion des catastrophes en Afrique et d’examiner les efforts continentaux pour lutter contre le terrorisme en Afrique. En fait, le Mozambique a une expérience importante en matière de lutte contre le terrorisme, comme l’explique Mohamad Abdel-Karim, expert des affaires africaines. Depuis 2017, des attaques menées par des groupuscules terroristes ont eu lieu dans le nord du pays. « La lutte contre les terroristes est en phase de consolidation … Nous ne nous reposerons pas tant que nous n’aurons pas réalisé la victoire finale et la paix dans tous les coins de notre région », a déclaré le président mozambicain, Filipe Nyusi.

Horizons économiques

Du point de vue économique, ce pays, membre fondateur de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), s’est illustré au cours de la dernière décennie par une économie particulièrement dynamique avec une croissance de 7 % en moyenne. Mais la pandémie a fortement influencé les performances économiques du Mozambique. Selon les estimations de la Banque africaine de développement (AFDB), le PIB réel s’est contracté de 0,5 % en 2020. C’est la première baisse enregistrée en 28 ans, après une croissance de 2,2 % en 2019. Cependant, l’AFDB vient de publier les perspectives de croissance au Mozambique, qui sont plus positives à moyen terme.

Mozambique : Espoirs et perspectives de développement

La croissance attendue du PIB réel est de 2,3 % en 2021 et de 4,5 % en 2022, date à laquelle le PIB dépassera son niveau antérieur à la pandémie grâce notamment aux investissements dans le secteur de l’exploitation minière. En fait, le Mozambique possède d’importants gisements de charbon, de graphite, de minerai de fer, de titane, d’apatite, de marbre, de bentonite, de bauxite, de kaolin, de cuivre, d’or, de rubis et de tantale. Selon les observateurs, les dernières découvertes de gisements de charbon et de gaz pourraient changer radicalement la structure économique du Mozambique. « Le Mozambique possède des réserves de gaz naturel qui dépassent, selon les estimations de 2017, 100 000 milliards de pieds cubes, ce qui le place au 14e rang mondial. Ce pays mise fortement sur le projet de liquéfaction du gaz, dont les investissements ont été estimés en 2019 à environ 20 milliards de dollars. Ce projet, dirigé par la société française Total, devrait entraîner un développement socioéconomique global dans le pays », ajoute Abdel- Karim. Par ailleurs, grâce à son littoral de 2 500 km, le Mozambique joue un rôle-clé dans la logistique régionale en Afrique australe. Car ce pays offre trois couloirs logistiques aux pays voisins enclavés comme le Zimbabwe, la Zambie, Malawi et l’Afrique du Sud. Ce qui constitue un autre atout qui pourrait entraîner une dynamique de croissance à long terme.

Tourisme intra-africain

Plusieurs rapports s’accordent à dire que le Mozambique va connaître au cours des prochaines années un boom touristique. La force touristique de ce pays réside dans sa politique de visa « très ouverte », ses écosystèmes variés, ses parcs de safari et ses nombreuses îles vierges et plages. « L’île du Mozambique, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, représente une attraction touristique d’une valeur culturelle importante, car elle est le reflet d’une architecture africaine locale influencée par les styles arabe et portugais », explique Abdel-Karim.

Maputo, la capitale moderne du pays dont les infrastructures sont en plein essor, possède aussi un patrimoine architectural très particulier. Selon les estimations du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC), le Mozambique devrait accueillir plus de 3,5 millions de visiteurs en 2028. « Nous sommes un peuple avec une mosaïque culturelle unique. Ainsi, notre objectif est de positionner le Mozambique sur le marché du tourisme international mais aussi sur la carte africaine du tourisme intra-africain en tant que destination préférentielle du tourisme combiné : safari, soleil, plage et culture », a déclaré la ministre mozambicaine de la Culture et du Tourisme, Eldevina Materula.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire