Semaine du 22 au 28 septembre 2021 - Numéro 1391
Coronavirus et diabète, un lien probable
  Selon des études récentes, un grand nombre de patients, dont des enfants qui se sont remis du Covid-19, seraient à risque de diabète.
Coronavirus et diabète, un lien probable
May Atta08-09-2021

Médecins et chercheurs se demandent si le Covid-19 peut provoquer le diabète. Cela, disent-ils, pourrait être dû à l’utilisation de stéroïdes dans le traitement, au choc cytokinique, lorsque le système immunitaire du corps s’emballe pour combattre le coronavirus, ou au virus lui-même qui atteint les cellules pancréatiques qui fabriquent l’insuline. Le Dr Rahul Baxi, un diabétologue basé à Mumbai, a déclaré à la BBC que 8 à 10 % de ses patients sans antécédents de diabète et qui ont contracté le Covid-19 continuaient d’avoir des taux de sucre élevés des mois après leur rétablissement. « Certains ont un diabète limite. D’autres s’en sortent avec des médicaments même un an après leur rétablissement », a-t-il déclaré.

Le pancréas, y compris la partie qui fabrique l’insuline, est une cible pour le coronavirus, selon le professeur Guy Rutter de l’Imperial College de Londres. Mais ce n’est pas encore clair si le premier coupable est l’action du virus sur les cellules productrices d’insuline ou l’effet d’une réponse excessive du système immunitaire. L’administration de stéroïdes aux personnes atteintes du coronavirus offre une autre piste : ceux-ci réduisent l’inflammation des poumons, mais ont comme effet indésirable l’augmentation du taux de glycémie chez les patients, qu’ils soient diabétiques ou non. Ce qui n’est pas non plus clair, c’est si le diabète « d’apparition récente » chez les patients guéris du Covid-19 est permanent, ajoute le Pr Rutter.

Le risque de développer un diabète suite à une infection au coronavirus n’épargne pas les enfants. Selon une étude britannique publiée la semaine dernière, les cas de diabète chez les enfants ont presque doublé en Grande-Bretagne pendant le pic de la pandémie du Covid-19. Bien que l’étude ne soit basée que sur un nombre limité de cas, elle est la première à établir un lien entre le Covid-19 et le diabète de type 1 (dû à une absence de sécrétion d’insuline par le pancréas) chez les enfants, ont déclaré les chercheurs de l’Imperial College de Londres. « Notre recherche montre qu’au plus fort de la pandémie, le nombre de nouveaux cas de diabète de type 1 chez les enfants était inhabituellement élevé dans deux des hôpitaux que nous avons étudiés par rapport aux années précédentes », a déclaré Karen Logan, qui a co-dirigé l’étude. Des rapports précédents en provenance de Chine et d’Italie avaient noté que des enfants étaient diagnostiqués dans les hôpitaux avec un diabète de type 1 d’apparition récente pendant la pandémie.

Surveiller de près les symptômes

Dr Etimad Helmi, endocrinologue qui travaille dans un hôpital de quarantaine au Caire, approuve les résultats de ces études. « Un certain nombre d’enfants hospitalisés pour Covid-19 développent un diabète de type 1. En outre, les enfants déjà diabétiques qui attrapent le virus sont plus susceptibles de faire un coma », affirme-t-elle, en se basant sur son expérience dans l’hôpital de quarantaine où elle travaille au Caire. Son conseil pour les parents d’un enfant diabétique est d’adhérer aux doses d’insuline prescrites par le médecin traitant, afin de contrôler le taux de sucre dans le sang, ainsi qu’au régime d’alimentation conseillé. Dans certains cas, en plus du traitement, le médecin prescrit des vitamines pour renforcer l’immunité, tels le zinc, le fer et les vitamines C et D. Pour le reste, il est préférable pour l’enfant diabétique de porter un masque, notamment à l’école, et d’observer la distanciation sociale même en classe. « Un petit nombre d’enfants a été admis à l’hôpital lors de la première vague de la pandémie quand les écoles étaient fermées, mais le nombre de cas hospitalisés a augmenté en novembre dernier », note Dr Helmi.

Pour les enfants non diabétiques atteints du coronavirus, elle ne conseille le test de dépistage de diabète que si des symptômes de diabète se manifestent, notamment la soif excessive, l’urination fréquente ou une extrême fatigue.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire