Semaine du 9 au 15 octobre 2013 - Numéro 995
Favoris de l'Hebdo
Névine Lameï09-10-2013
 
 

1. Musique. A l’occasion de la soirée du lancement de la Culturethèque, la médiathèque numérique de l’Institut Français le 9 octobre, la chanteuse Yousra Al-Hawari se produira en concert avec son groupe à partir de 20h dans le patio de l’Institut français d’Egypte à Mounira. Depuis sa chanson « Al-Sour » (le mur), Yousra Al-Hawari et son groupe enchaînent les succès et les concerts. Avec son accordéon qui lui réserve une place à part dans le paysage musical égyptien, Yousra a su gagner un large public en Egypte et ailleurs avec des chansons engagées et entraînantes parlant de la vie quotidienne des Egyptiens. Plongée dans la musique depuis l’enfance, Yousra écrit et compose ses chansons et participe à de nombreux projets comme The Choir Project (la chorale).

2

2. Film. Palme d’or au festival de Cannes, en 1999, le film Rosetta, de Jean-Pierre et Luc Dardenne, nous offre un film rude à l’image de son héroïne Rosetta. Une jeune femme prête à tout pour obtenir un travail, même à éliminer son seul ami. Les mouvements de la caméra sont vifs, l’objectif effleure les corps comme pour mieux exprimer leurs souffrances morales et physiques. Rosetta est en colère. Toujours en mouvement, elle secoue sa mère alcoolique, se rebelle contre ses licenciements, se débrouille pour survivre sans faire de mendicité. Elle veut garder la tête haute pour sortir du trou et trahit son seul soutien pour lui prendre son travail. C’est un combat désespéré qui révèle le mal-être social de toutes ces personnes défavorisées à la dérive. A la bibliothèque d’Alexandrie. Le 12 octobre, à 19h.

3

3. Théâtre. La pièce Un Ennemi du peuple d’Enrik Ibsen est présentée, selon une adaptation et une mise en scène de Nora Amin par la compagnie La Musica. Cette oeuvre intemporelle touche de près à l’actualité égyptienne, entre autres. L’ennemi dans la pièce est plutôt un homme honnête qui défend la vérité face à une majorité aveugle et ignorante, manipulée par les hommes du pouvoir. Il s’agit de Thomas Stockmann, un docteur qui travaille dans une station thermale, et qui découvre que les eaux destinées aux curistes sont polluées. Il tient à prévenir les citoyens et à résoudre le problème. Son frère, le maire de la ville, cherche à éviter des travaux dispendieux nécessaires à la purification de l’eau et tente de faire taire Thomas, ayant à ses côtés la presse, les investisseurs et propriétaires des stations thermales. Tous manipulent l’opinion publique. A l’Oriental Hall de l’Université amé­ricaine du Caire. Le 11 octobre, à 15h30.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire