Semaine du 9 au 15 octobre 2013 - Numéro 995
Afrique en bref
09-10-2013
 
 

Mali
Négociations
Les rébellions touaregs et arabes ont annoncé samedi qu’elles reprenaient les négociations de paix avec le gouvernement malien, portant notamment sur les territoires du Nord, où vivent essentiellement ces communautés, quelques jours après les avoir suspendues unilatéralement. L’annonce, effectuée par Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, chargé des relations extérieures du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA), au sortir d’une audience à Ouagadougou avec le président burkinabé, Blaise Compaoré, médiateur de la crise malienne, relance le processus de paix, alors que des violences avaient repris dans le nord du Mali.

Côte d’Ivoire
Parti
L’ex-président ivoirien, Henri Konan Bédié, a été réélu avec près de 93,3 % des suffrages à la tête du Parti Démocratique de la Côte d’Ivoire (PDCI-majorité), un poste qu’il occupe depuis 20 ans, a indiqué dimanche un cadre du PDCI. Bédié, 79 ans, qui ne pouvait théoriquement se présenter à cette charge en raison de la limite d’âge du parti fixée à 75 ans, a d’abord fait changer les statuts du PDCI avant de surclasser ses deux adversaires.

Niger
Politique
Une vingtaine de partis politiques du Niger ont créé samedi l’Alliance pour la République, la Démocratie et la Réconciliation (ARDR) contre le chef de l’Etat nigérien, Mahamadou Issoufou, accusé de vouloir instaurer une « dictature personnelle ». Le Niger, dont le nord est parfois la cible de groupes islamistes, avait été frappé le 23 mai par un double attentat contre un camp militaire à Agadez, grande ville du nord, et contre le site d’uranium du groupe nucléaire français Areva à Arlit (nord), qui avait fait une vingtaine de morts, selon le ministère de la Défense.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire