Semaine du 1 au 7 mai 2013 - Numéro 972
Patrimoine: Kyrillos IV, réformateur en son temps
 
Kyrillos
Doaa Elhami01-05-2013

Bien qu’il n’ait vécu que 6 ans au siège du patriarcat, Kyrillos IV a mis en place plusieurs réformes très en avance sur son temps. Né en 1816 en Haute-Egypte, à Sohag, son nom d’origine est Daoud Ibn Thomas Ibn Bachout.

Il apprend les langues arabe et copte ainsi que le calcul à l’école de son village natal de Guerga. Plus tard, il s’intéresse à la littérature arabe, à l’ecclésiastisme ainsi qu’aux langues turque et grecque. A 22 ans, il devient moine au monastère Saint-Antoine et en est nommé responsable deux ans plus tard.

Il est rapidement nommé archevêque général de l’église de Macaire et enfin patriarche de l’Eglise d’Egypte et d’Ethiopie sous le nom de Kyrillos IV.

Il fonde des écoles coptes pour les chrétiens et les musulmans, où sont enseignées les langues arabe, anglaise, française, italienne, turque et copte. Pionnier, il fonde aussi la première école moderne pour jeunes filles, avant la fameuse école Saneya, fondée sous le khédive Ismaïl. Toutes ces écoles étaient gratuites.

Il importe aussi l’une des premières imprimeries et installe des bibliothèques publiques dans les monastères et les écoles patriarcales et coptes. Il fait le tour de plusieurs pays comme le Habacha (l’actuelle Ethiopie), le Soudan, la Palestine et bien d’autres afin de propager la paix entre les souverains, les peuples et l’Eglise.

Il fait restaurer des anciens monastères et églises, et fait construire l’ancienne cathédrale de la rue Clot Bey et l’église de l’archange Gabriel. Il su préserver l’autonomie de l’Eglise égyptienne, notamment en faisant échouer les complots de l’occupation anglaise. Les historiens estiment que Saïd pacha a ordonné d’empoisonner le pape Kyrillos IV, qui meurt en 1881.



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire