Semaine du 1 au 7 mai 2013 - Numéro 972
Marchés en bref
01-05-2013
 
 

Flashs

Automobile . 4 pays (France, Chine, Malaisie et Inde) ont proposé leur contribution au projet de relancement de la société égyptienne Al-Nasr pour les automobiles. Le ministre de la Production militaire, Réda Hafez, a dévoilé au journal Al-Mal que le ministère prévoit la pro­duction d’une voiture égyptienne qui répond aux normes internationales.

Essence . Le premier juillet sera la date définitive pour l’application du système des coupons électroniques pour la distribution d’essence et de gaz. Ce système devait entrer en vigueur au début de ce mois mais a été reporté en raison de la mauvaise situation économique du pays.

Télécom . Le manque de devises étrangères a empêché l’opérateur Vodafone Egypt d’acheter des équipements de réseau. Selon son chef exécutif Hatem Dowidar, le groupe a demandé aux sociétés d’accepter le paiement en monnaie nationale. Le dollar s’échange à 6,90 L.E. au sein des banques et aux alentours de 7,7 L.E. sur le marché noir.

Courtage . L’institution saoudienne Al-Raghy a acquis la moitié du capital de la société de courtage égyptienne Masters, d’après le contrat de partenariat entre les deux groupes, avec l’augmentation du capital de 30 millions de L.E. Selon le site de la Bourse égyptienne Mubasher, le PDG de la société égyptienne, Mohamed Fathi, a révélé que les procédures d’acquisition et d’augmentation du capital seront terminées très bientôt.

Pétrole . La Libye souhaite augmenter sa production quotidienne d’or noir. Elle passera de 150 000 barils/jour pour atteindre 1,7 million de barils/jour dans trois mois. Selon le ministre du Pétrole libyen, Abdel-Bary Al-Arroussi, la Libye va demander à l’Organisation des Pays Exportateurs du Pétrole (OPEP) d’augmenter sa part de production.

A la loupe

Plan de développement du Golfe de Suez

Le contrat de création de la première zone industrielle chinoise dans le nord-ouest du Golfe de Suez a été signé le 27 avril par le premier ministre, Hicham Qandil, le ministre de l’Investis­sement, Ossama Saleh, et l’ambassadeur de Chine au Caire. Le coût total s’élève à 2 milliards de dollars. Cette signature intervient dans le cadre du plan gouvernemental pour développer la zone économique de Suez. « Le ministère va mettre à disposition 14 km2 destinés aux sociétés internationales et égyptiennes pendant la première semaine de mai pour développer le reste de la première phase de la zone écono­mique », a annoncé le ministre de l’Investisse­ment. Celui-ci prévoit de développer 90 km supplémentaires en vue de créer 2 000 usines, ce qui créera 700 000 emplois.

Le chiffre

10

C’est en millions de tonnes le volume de blé qui sera produit ces 3 prochaines années. Selon les prévisions du minis­tère de l’Agriculture, l’Egypte réalisera son autosuffisance en cette céréale vitale. Toutefois, le manque de gasoil et d’entrepôts de stockage du blé représente un défi important pour le gou­vernement. L’Egypte importe 10 millions de tonnes de blé annuelle­ment pour un coût de plus de 3 milliards de dollars. Cette année, ce chiffre devrait varier entre 4 et 5 millions de tonnes suite à la hausse prévue de la production.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire