Semaine du 27 mars au 2 avril 2013 - Numéro 967
Louqsor : Des dizaines de statues de Sekhmet mises au jour
  14 statues de Sekhmet ont été découvertes dans le temple d’Amenhotep III. Au total, des dizaines de représentations de la déesse de la guerre et des maladies ont été découvertes depuis trois mois, prouvant l’importance de cette divinité lors de la XVIIIe dynastie.
LOUQSOR
Les statues avant leur transfert.
Nasma Réda27-03-2013

« 14 statues ont été découvertes dans le temple funéraire du roi Amenhotep III (1410-1372 av. J.-C.) » vient d’annoncer Mohamad Ibrahim, ministre d’Etat pour les Affaires des Antiquités. Mansour Boraïk, directeur des monuments de Louqsor au sein du CSA, précise que « bien que ses statues sont en bon état, elles ont été toutes transférées au laboratoire, afin de les examiner et de les restaurer en cas de besoin. Puis, elles seront exposées probablement au sein même du temple d’Amenhotep ».

Boraïk estime cependant qu’il serait positif de regrouper ces statues au sein d’un musée spécialement dédié. « Dans tous les musées du monde, il y a quelques statues de Sekhmet. L’Egypte en possède des dizaines : toutes révèlent l’importance que les Egyptiens accordaient à cette divinité », ajoute-t-il.

La mission allemande qui opère sur le site fouille et effectue des travaux de restauration depuis de nombreuses années. Elle est considérée comme « la spécialiste » de l’exhumation des statues de Sekhmet.

La mission a, en effet, annoncé au cours des trois derniers mois avoir découvert au total 64 statues similaires à Kom Al-Hitane sur la rive ouest de Louqsor. Toutes sont en granite noir, d’une hauteur d’environ 2 m de hauteur et représentent Sekhmet assise sur un trône.

« La puissante »

Surnommée la puissante, Sekhmet symbolise la guerre et la vengeance ainsi que la force du soleil. Les Egyptiens croyaient aussi qu’elle avait la faculté de faire proliférer les maladies tout en lui octroyant le pouvoir de les guérir. « Un tel nombre de statues prouve probablement qu’Amenhotep III souffrait de maladie. C’est sûrement dans la volonté de guérir qu’il a fait rassembler autant de représentations de Sekhmet dans son temple », estime Boraïk.

« Certains égyptologues croient, en effet, que ce roi a ainsi tenté de guérir d’une maladie spécifique », confirme Mohamad Ibrahim. Sekhmet était l’épouse de Ptah et la mère de Néfertoum. D’après le ministre d’Etat pour les Affaires des Antiquités, « une telle quantité de statues révèle l’importance majeure du rôle joué par cette déesse au Nouvel Empire, notamment sous Amenhotep III. Car tout a été fait pour protéger ces statues ».

Les archéologues rendent, en effet, aujourd’hui hommage à Merenptah, le 4e pharaon de la XIXe dynastie, qui a sauvé ces statues d’éventuelles pillages ou destruction, en les plaçant chacune dans des trous dispersés au sein du temple.

Amenhotep III, un règne prospère

L’égyptologue allemande Hourig Sourouzian, directrice de la mission de fouille, met en avant la stabilité et la prospérité qui régnaient à l’époque d’Amenhotep III, 9e pharaon de la XVIIIe dynastie. Le temple est aujourd’hui considéré comme un symbole majeur de la prospérité artistique de l’époque. Fils et successeur de Thoutmosis IV, Amenhotep III monte sur le trône vers l’âge de 12 ans. Il régnera plus de 30 ans. Contrairement à celui de son père, son règne jouit d’une longue période de paix caractérisée par une très faible activité militaire. Entre l’importance accordée aux arts et le vaste programme de construction lancé dans tout le pays, le règne d’Amenhotep III représente l’une des époques les plus grandioses de la civilisation égyptienne.

Les archéologues estiment que de nombreuses autres statues de Sekhmet restent à découvrir dans la région. Il y a un mois, l’Institut des recherches américaines a découvert une magnifique statue en granite rose de Sekhmet debout au sein du temple de Mout au sud de Karnak. Une découverte qui prouve que de nombreuses représentations différentes de Sekhmet ont été réalisées au cours de la XVIIIe dynastie.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire