Semaine du 19 au 25 décembre 2012 - Numéro 953
Référendum : A Londres aussi, le référendum divise
Amer Soltan, Londres19-12-2012
5
 
  De jeudi à lundi, les expatriés égyptiens en Angleterre ont voté le projet de Constitution. Transformée en bureau de vote, l’ambassade londonienne a vu défiler partisans et opposants aux Frères musulmans. Reportage.

Avec 6 225 noms inscrits sur les listes électorales, le vote des Egyptiens expatriés en Grande-Bretagne n’a pas de réel poids. Pourtant, dès le jeudi 13 décembre, la porte de l’ambassade égyptienne à Londres a été franchie par des centaines d’Egyptiens venus don­ner leur « Oui » ou leur « Non » à la Constitution. On y retrouve un échantillon symbolique de l’Egypte, avec son lot d’opposants et de partisans aux Frères musul­mans.

Dans la salle de vote, il y a des activistes se disant appartenir au « courant civil ». Ils rejettent en bloc le projet de Constitution. « Je suis sûr que ce projet est celui des Frères musulmans pour les Frères musulmans. Il ramènera le pays en arrière. C’est une tentative de la part de la confrérie de mettre la main sur l’Etat », argumente l’acti­viste politique Hossam Abdallah. Il vient tout juste d’apposer un « non » à la Constitution. Pour d’autres expatriés, le « non » est plus un moyen de sanctionner le régime des Frères musulmans qu’une véritable opposition au texte de loi. Par exemple, Youssef Al-Banna a émis un vote négatif sans avoir parcouru le texte : « Je n’ai pas lu le projet, mais je suis allé voter contre, car je refuse la façon dont gouvernent les Frères musulmans. J’ai peur qu’ils aient l’intention de se venger des Egyptiens, à cause de la façon dont ils ont été traités par les précédents régimes ». Pour lui, les cinq mois de présidence de Mohamad Morsi ont montré que « les Frères musul­mans étaient incapables de gouver­ner l’Egypte. Ils veulent seulement se venger ! ».

Ce discours alarmiste est balayé d’un revers de la main quelques minutes plus tard. Des expatriés, appartenant en majorité à des cou­rants islamistes, déclarent leur approbation à la Constitution. « Quels que soient les défauts de la Constitution, elle est certainement la meilleure dans l’histoire de l’Egypte, au niveau de la justice sociale, des droits de la femme, des ouvriers et des paysans », lance Afaf, Egyptienne vivant en Angleterre depuis plus de quinze ans. Un jeune homme l’interrompt. « Le pays a besoin d’une Constitution pour mettre fin à cette phase transitoire. Il faut commen­cer à construire les institutions de l’Etat conformément à la volonté populaire », explique Mahmoud Al-Ebiari. Les partisans de Morsi ont entière confiance en sa poli­tique d’« ouverture politique ». Pour eux, cette Constitution, c’est celle du rassemblement du peuple égyptien. « Le président Morsi a réfuté tous les arguments de l’op­position en promettant de modifier les articles sujets à polémique, prouvant ainsi qu’il ne vise pas à s’accaparer de tous les pouvoirs », réplique non sans hésitation Abdel-Salam Naguib, ingénieur de forma­tion. D’autres islamistes présents au bureau de vote avancent même que ce projet de Constitution s’aligne sur les « non-musulmans ». « C’est un changement sans précé­dent dans l’histoire de l’Egypte», assure le prêcheur cheikh Mohamad Oweis. « La Constitution dissipe les craintes envers la probabilité de l’article de la charia comme source unique de législation », explique-t-il, en se basant sur l’article 219 du chapitre 2.

L’ambassade reste neutre

250 000 Egyptiens vivent en Grande-Bretagne ou en Irlande. Ils représentent la deuxième plus grande communauté égyptienne en Europe, après l’Italie et la 9e à l’échelle mondiale. Pourtant, seuls 2,5 % d’entre eux (les 6 225 noms) sont inscrits sur les listes électo­rales. Face à ce constat, l’ambas­sade londonienne a tenu à adopter une position particulière pour inci­ter les Egyptiens à l’urne.

Déjà, aucun diplomate égyptien n’a boycotté ce référendum, contrairement à d’autres diplo­mates européens ayant refusé de superviser le référendum à l’étran­ger. « Aucun de nous a refusé de participer à l’organisation du réfé­rendum, bien que cette position puisse paraître tout à fait natu­relle. Les diplomates, comme n’im­porte quel citoyen, ont le droit d’avoir un avis personnel sur les conditions politiques actuelles », argumente ainsi un responsable diplomatique à l’ambassade d’Egypte. De manière générale, l’ambassade a mis les bouchées doubles pour organiser ce référen­dum. Dès qu’elle a reçu les ins­tructions relatives au vote, elle a contacté la communauté égyp­tienne à Londres pour l’en infor­mer des détails. Elle a mené une intense campagne de sensibilisa­tion et a demandé à tous ses ressor­tissants d’encourager leurs proches au vote. L’ambassade ne s’est pas contentée d’expliquer les procé­dures de manière directe ou indi­recte, elle a aussi élaboré une liste de questions avec leurs réponses, tentant de prévoir toutes les inter­rogations possibles. Cette liste a été envoyée aux agglomérations accueillant le plus d’Egyptiens ainsi qu’à toutes les adresses mail disponibles. Par tous ces efforts, l’ambassade londonienne a essayé de tirer un trait sur la façon désas­treuse dont elle avait organisé la dernière élection présidentielle.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire
5
DUPUIS
25-12-2012 09:03am
0+
0-
AH PLUS BELLE LA VIE
Je souhaite aux femmes de pouvoir apprendre et s émanciper et aus enfants de pouvoir recevoir une éducation sans la kalacnikov . En France separations des pouvoirs en 1789 la révolution puis une république et enfin le CLERGER NE GOUVERNE PLUS CAD LES CATHOLIQUES. LE RELIGIEUX N A RIEN A FAIRE AU POUVOIR . IL CONNAIT RIEN A L ECONOMIE CE QU ILS VEULENT . AVOIR LES POUVOIRS ET BEIN VIVRE PENDANT QUE LE PEUPLE SOUFFRE ET ATTENDS DES JOURS MEILLEURS.
Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire
4
oeil pour oeil
24-12-2012 02:36am
1+
1-
la révolte bis
j'espère que les Egyptiens ne se laisseront pas manipuler par ces opportunistes fanatique ! ce sont des parasites ils ont besoin des autres pour faire vivre leurs idéologies sectaires et malsaines et conserver le pouvoir ! AUX ARMES PEUPLE EGYPTIEN !!!
Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire
3
Bandedetetedecon
24-12-2012 12:02am
1+
2-
En direct d egypt
Messieurs François et Gérard nous n avons pas besoin de touriste arrogant de votre genre en Égypte chercher une autre destination
Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire
2
francois
23-12-2012 12:54am
2+
2-
Se mordre les doigts...
Voilà où mêne l'aide que les occidentaux ont accordé à ces pays musulmans...TOUS sans exception ,ils mettent un état islamiste en place...Une fois installée cette peste brune sera dure à désinstaller...TRISTE CONSTAT et BRAVO les occidentaux...Le drame c'est que cette peste brune est à nos portes ,et que rien n'est fait pour la combattre...l'INDIFFéRENCE TOTALE pendant que la PIEUVRE déploie ses tentacules...pauvre EUROPE...
Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire
1
Gerard
23-12-2012 12:31am
1+
3-
Charia
Er encore un pays à rayer de la carte pour les touristes....adieu les calèches...!
Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire