Semaine du 12 au 18 décembre 2012 - Numéro 952
Une réalisation palestinienne
Farouq Goweida12-12-2012
 
 

Le peuple palestinien a accompli une importante réalisation politique sous la direction de Mahmoud Abbas, quand l’Assemblée générale de l’Onu a octroyé à la Palestine le statut de membre observateur. Et ce, par une approbation mondiale écrasante malgré le refus des Etats-Unis et d’Israël.

C’était un combat politique de haut niveau dirigé par Abou-Mazen avec une habileté qui lui a permis d’adresser un coup dur au lobby sioniste. Le peuple palestinien a supporté de longues années de négociations et d’accords politiques dont rien ne s’est réalisé. Il a renoncé à de nombreux droits internationaux en contrepartie de fausses promesses de la part d’Israël, des Etats-Unis et d’autres parties. Arafat avait cru à ces promesses qui n’avaient abouti à rien, puis est venu Abou-Mazen qui a entamé des négociations directes avec Israël et fait le tour de toutes les capitales du monde, passant aussi par les premiers ministres israéliens consécutifs, sans rien obtenir. Le résultat de ces négociations avait été la division du peuple palestinien et l’apparition du Hamas comme force de résistance qui ne reconnaît pas les négociations.

Or, aujourd’hui face à cette réalisation historique, les factions palestiniennes doivent s’unir pour former une force unique face à Israël, que ce soit une force de négociations ou de résistance. La division entre l’Autorité palestinienne et le Hamas n’est plus acceptable. Israël en a beaucoup profité et a fait perdre beaucoup de temps aux Palestiniens sous prétexte qu’ils ne sont pas unis et n’aspirent pas à la paix.

Les Israéliens ont réalisé 2 progrès importants en un seul mois. Premièrement, Israël a signé une trêve avec le Hamas à Gaza après un combat militaire acharné, et ensuite, le monde reconnaît aujourd’hui pour la première fois la Palestine en tant qu’Etat membre de l’Onu, même si c’est un Etat observateur. Cette décision historique donne au peuple palestinien de nombreux droits face aux organisations et à la communauté internationales. Il se peut qu’un de ces jours, les leaders israéliens soient jugés par la Cour pénale internationale pour les crimes commis contre le peuple palestinien et les crimes contre l’humanité. Ce qui constituera une nouvelle victoire pour la cause palestinienne.

La décision de l’Onu doit être un point de départ pour l’union des directions palestiniennes qui n’ont rien gagné des longs conflits et combats ces dernières années, à part la perte de nombreuses chances, le recul de la cause palestinienne et encore plus de despotisme israélien.



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire