Semaine du 12 au 18 décembre 2012 - Numéro 952
Voyages en bref
12-12-2012
 
 

Découverte

Deux statues en calcaire représentant des lions et remontant à l’époque ptolémaïque viennent d’être découvertes au Fayoum. C’est la mission archéologique italienne opérant dans la région de Demet Al-Sabaa qui est à l’origine de la découverte de ces deux statues dans le côté ouest du temple du dieu Sunkobaius. Selon la mission italienne de l’Université de Salento à Lecce, ces deux statues servaient de décoration aux gouttières du temple à l’instar de celles utilisées dans les temples gréco-romains. « Les statues ont été trouvées complètes et dans un très bon état de conservation. Leur longueur atteint 1,6 m pour 90 cm de largeur et 80 cm de hauteur », a précisé Mario Capasso, directeur de la mission. Les traits des deux têtes de lions sont fidèles à la réalité.

Sécurité

Le ministre des Antiquités, Mohamad Ibrahim, a fermement insisté auprès des travailleurs sous sa tutelle sur le maintien des visites et du travail de tous les sites touristiques malgré la situation sécuritaire au pays. Le ministre a formé une chambre d’opérations, afin de permettre à l’Etat de contrôler les sites les plus importants, tels que le Musée du Caire et les Pyramides. Il a assuré que l’Egypte est prête à accueillir les touristes et que tous les sites touristiques sont sécurisés.

Tourisme

Le ministre du Tourisme a affirmé que la situation politique actuelle en Egypte a un impact négatif sur le taux de réservations touristiques. La reprise du secteur en 2012 permit de compenser les pertes financières cumulées en 2011 en raison des manifestations et des perturbations faisant suite à la révolution du 25 janvier. L’Egypte a accueilli plus de 9,5 millions de touristes au cours des 10 derniers mois. Le taux de croissance du secteur est de 18 % en comparaison avec la même période en 2011.

Contrebande

La police financière de Rome a récupéré une statue de sphinx égyptienne de l’époque ptolémaïque, volée dans une nécropole près de Viterbe, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Rome.

Le sphinx, sculpté dans le granit et considéré comme étant de grande valeur, mesure 120 cm sur 60 et date de l’époque ptolémaïque, entre le IVe et le Ier siècle av. J.-C. La sculpture « décorait probablement une zone funéraire étrusque ou une villa des faubourgs » d’une ville de l’époque, estime la police financière, qui a souligné qu’elle était sur le point de quitter l’Italie pour entrer dans des canaux des collectionneurs.



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire