Semaine du 12 au 18 décembre 2012 - Numéro 952
Egyptologie: Entre figuiers, vignes et grenadiers
  Dans l’antiquité, les jardins luxuriants étaient très appréciés, notamment à partir du Nouvel Empire. De nombreuses traces nous permettent de savoir à quoi ils ressemblaient.
entre
Amira Samir12-12-2012

Les jardins de l’Egypte Ancienne ont peu de mystère pour notre époque. Ils sont connus grâce aux nombreux dessins et inscriptions retrouvés sur les tombes et à des textes de l’époque qui dévoilent le goût prononcé des Egyptiens d’alors pour les fleurs et les jardins ombragés.Dans ces somptueux jardins on cultivait toutes sortes de fruits, des vignes pour le vin et des papyrus. Les morts possédaient aussi leurs propres jardins situés aux alentours des tombes.

Dans les bas-reliefs, on trouve représentées des maisons de grands bourgeois comme des demeures d’aristocrates. Dans les fresques de l’Ancien Empire, on voit des exemples de demeures bourgeoises, entourées d’un jardin d’un hectare, et pourvues d’une pièce d’eau, où l’on trouve déjà mentionnés la vigne et le figuier. Au Nouvel Empire, les jardins se répandent davantage. On trouve parmi les fresques des portraits de riches hommes se faisant représenter avec leur femme devant le jardin qui fait leur fierté. L’un d’eux nommé Anna avait fait venir de toute la région 28 espèces de plantes, formant un jardin de près de 500 arbres et palmiers. Il y avait notamment un sycomore, des figuiers, des grenadiers, des pieds de vigne, des saules, des tamaris, des acacias, des ifs, des balanites, des jujubiers ...Les rois du Nouvel Empire entouraient tous leurs palais de vastes jardins. Aménophis III, par exemple, se fit bâtir, à l’ouest de Thèbes, un palais pourvu d’un immense parc.

Clos de hauts murs, les jardins étaient souvent pourvus de portes monumentales. Ils étaient aussi la plupart du temps pourvus d’une pièce d’eau carrée ou rectangulaire. Des lotus et des papyrus s’épanouissaient à la surface de ces bassins où l’on trouvait poissons, grenouilles et canards. Une barque légère était amarrée devant l’escalier, attendant les maîtres pour leur promenade. Des kiosques étaient aussi édifiés sous les arbres pour prendre les repas ou se reposer.Aujourd’hui, la plupart de spécialistes s’accordent à dire que les Egyptiens de l’antiquité avaient fait de leur vallée l’un des plus beaux jardins du monde .



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire