Semaine du 10 au 16 octobre 2012 - Numéro 943
La coopération se renforce
Sabah Sabet10-10-2012
 
Euro-méditerranée  Le Sommet 5+5 rassemblant les deux rives et qui s’est tenu cette semaine à Malte, était axé sur les problèmes liés à l’immigration. Les autres aspects du dialogue étant relégués au second plan.

Neuf ans après sa création, le sommet 5+5 réunissant 10 pays, 5 européens : l’Espagne, la France, l’Italie, Malte, le Portugal et 5 pays arabes : l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie, s’est tenu vendredi dernier à Malte, afin de discuter certains sujets communs et leur trouver des solutions. L’immigration était l’un des principaux thèmes discutés au forum euro-méditerranéen. C’est ainsi que les dirigeants des 10 pays se sont mis d’accord pour créer une « Task Forceou groupe de travail humanitaire pour regrouper les énergies face à l’urgence absolue » des problèmes posés par l’immigration des pays du sud vers le nord. « C’est bien de parler de développement, de réseaux d’énergie solaire, mais l’urgence absolue pour moi, l’urgence démocratique c’est l’immigration », a annoncé le président tunisien Moncef Marzouki, qui a proposé, et le sommet a validé, la création de la Task Force afin d’éviter les tragédies en mer. « Il y a des enfants tunisiens, des Libyens, parfois des gamins très jeunes qui meurent dans des naufrages. Chaque naufrage est une catastrophe pour des êtres humains. Ces drames humains ne peuvent pas être acceptés. Aucun développement économique ne peut se payer à ce prix », a souligné Moncef Marzouki. Il faut, selon lui, mettre en commun les efforts et les ressources, mais cela ne doit pas être une opération de sécurité, mais une opération humanitaire.

Par ailleurs,Marzouki a annoncé la tenue « prochaine » dans son pays d’une réunion au niveau des ministres en charge de la sécurité, de l’immigration et des questions humanitaires pour mettre au point « les détails techniques » de la Task Force. « L’important c’est d’être d’accord sur le plan politique, puis on discutera des détails », a-t-il ajouté. Cela faisait 9 ans que les dirigeants des deux rives de la Méditerranée ne s’étaient pas réunis. C’est aussi la première fois que ce sommet se tenait sans les présidents tunisien Zine El-Abidine ben Ali et libyen Mouammar Kadhafi. Dans ce contexte, les pays arabes ont cherché à rassurer leurs homologues européens sur la démocratie dans leur pays, tout en appelant à plus de coopération. Le président tunisien Moncef Marzouki l’a souligné, les changements en cours sur la rive sud de la Méditerranée ne sont pas une menace pour l’Europe. Outre l’affaire de l’immigration, les dirigeants du sommet n’ont pu prendre ni mesures strictes, ni décisions définitives dans le cadre d’une telle coopération. Sur le plan économique et social, le dialogue 5+5 a exprimé son soutien aux efforts des acteurs privés et publics pour accroître la coopération économique, la création d’entreprises communes et convient du besoin d’améliorer les cadres légaux et administratifs. Soutenant l’idée d’un observatoire pour la sécurité alimentaire, les discussions ont encouragé la création d’une réunion ministérielle (5+5) sur l’agriculture et la sécurité alimentaire. En outre, l’importance de la coopération dans le secteur du transport est une nécessité selon les dirigeants qui ont félicité le projet d’autoroute trans-Maghreb mené par l’Union pour la Méditerranée. Insistant sur le rôle stratégique du tourisme pour l’économie de la région, le sommet a examiné l’opportunité de redémarrer la conférence interministérielle sur le tourisme. Dans la déclaration finale du sommet adoptée samedi à Malte, les 10 chefs d’Etat ont condamné les crimes odieux commis par les forces gouvernementales syriennes et ses milices et toute violence d’où qu’elle provienne. Ils ont appelé à mettre fin immédiatement aux violences en Syrie, dénonçant « des actes continus de meurtre et de violence ». Enfin, tous les participants ont insisté sur l’importance de mettre un terme à l’impunité et de tenir pour responsables ceux qui violent les droits de l’homme.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire