Visages > Visages >

Nadir Khayat: la musique est son opium

Hoda El Hassan, Lundi, 14 avril 2014

RedOne pour les mélomanes du monde et Nadir Khayat pour les intimes, il s’agit incontestablement du DJ maghrébin et producteur de musique le plus chouchouté par la nouvelle génération.

Nadir Khaya
Nadir Khaya (Photo: AP)

Sans faire la fine bouche, Nadir Khayat a accepté de nous rencontrer dans un grand restaurant français, situé à California, quartier huppé de Casablanca, la plus grande ville marocaine. C’est avec le sourire qu’il nous a accueillis. Malgré son agenda overbooké, il n’a pas rechigné à répondre à notre questionnaire, un tantinet long.

Nadir Khayat, de son vrai nom, est natif de Tétouan (au nord du Maroc). C’est lors de la matinée du 10 avril 1972 qu’il a poussé ses premiers cris, non sans combler de joie sa maman qui languissait de le mettre au monde. Quelques années plus tard, son entourage découvre, tout curieusement, que le petit Nadir voue un amour sans pareil à la musique, aux émissions de variétés africaines, américaines et françaises qui passaient en boucle sur la première chaîne marocaine …

« Quand j’étais lycéen, je me promenais inlassablement avec mon lecteur CD, je chantonnais en pleine rue les morceaux qui me plaisaient à l’époque, j’étais hanté par la musique, les chanteurs américains ainsi que les variétés internationales. Les magazines d’adolescents, je les connaissais presque tous et les achetais régulièrement. Mon chouchou n’était autre que Mickael Jackson, il chantait et dansait merveilleusement bien et je rêvais de le rencontrer. Au gré des années, j’ai su que je voulais devenir musicien. Je me suis donc essayé aux cours de solfège, à la guitare, ainsi qu’à d’autres instruments aussi connus que divers. La musique a fini par devenir ma priorité dans la vie ».

Le jeune homme se souvient que pour financer ses études supérieures en musicologie en Suède, il a dû travailler dans une boîte de nuit en tant que … DJ ! Grâce à ses camarades tunisiens et algériens, il a également formé une petite communauté de musiciens maghrébins et a largement bénéficié du bouche-à-oreille pour apporter sa touche marocaine à quelques albums de chanteurs débutants en tant que DJ et auteur-compositeur.

Sa bonne étoile étant de son côté, Nadir a rencontré plusieurs DJ maghrébins qui se sont presque tous accordés à dire qu’il a une touche spéciale. Une « Moroccan touch » bien spécifique, conciliant rythmes tétouanais à la fois funky, doomy et groovy ! Fort de ces encouragements, le jeune homme a insisté pour rencontrer, lors du début des années 2000, des stars américaines en tournée en Europe. Des vedettes de l’acabit de Britney Spears, Enrique Iglesias, Jennifer Lopez et la sexy Lady Gaga. Cette dernière lui a proposé de collaborer avec elle. « Mon American Dream s’est concrétisé lors de cette rencontre. J’ai donc participé au premier album de la chanteuse et lui ai produit les singles Just Dance, Poker Face, Bad Romance, Alejandro et tant d’autres ». Et il importe de préciser que ces singles ne sont autres que les principaux succès de la chanteuse !

Fort de cet exploit, c’est tout naturellement que Nadir collabore avec Britney Spears, Jennifer Lopez, la Française Mylène Farmer et … Mickael Jackson ! « Je n’ai pas uniquement rencontré mon idole de tous les temps, mais je lui ai demandé de me laisser réaliser la version remix d’un bon nombre de ses chansons. Etant la gentillesse elle-même, il m’a accordé cet honneur et m’a dit qu’il aimait mon style. Les mots ne peuvent pas vous décrire à quel point j’ai jubilé. Ce soir-là, j’ai prié et remercié le Tout-Puissant de m’avoir donné plus que je ne lui ai demandé ».

En 2006, le DJ, auteur-compositeur et producteur, a produit Bamboo, très vite désignée en tant que mélodie officielle de la Coupe du monde FIFA de la même année. La chanson a donc été présentée pour la marque et la promotion de l’événement lors d’émissions de télévision et des campagnes de publicité, les promotions croisées, mais aussi dans le cadre du programme musical officiel de la Coupe du monde, lui faisant gagner ainsi beaucoup d’audience.

Pour se dévouer à sa carrière, il décide de s’installer à New York, la capitale américaine des Lumières. « Faire carrière aux Etats-Unis d’Amérique, plus précisément à New York, cela a tout d’un long fleuve tranquille. Or, la réalité est tout autre. Personnellement, ma boîte a fait chou blanc dès son lancement. J’ai dû travailler d’arrache-pied avant d’arriver à un brin de reconnaissance médiatique new-yorkaise. Mais tout est bien qui finit bien. Avec le temps, ma bataille contre l’oubli a porté ses fruits », ajoute-t-il.

En 2009, il a produit un remix du chef-d’oeuvre We Are the World, et ce, pour amasser des fonds pour l’effort de secours à Haïti, après que la zone eut été dévastée par des tremblements de terre.

Mais après l’effort vient le réconfort. Ainsi, en 2010, l’artiste a remporté deux Grammy Awards et a obtenu 4 nominations à la 52e cérémonie des Grammy Awards, y compris pour l’Album de l’année en tant que l’un des producteurs de The Fame Monster, pour Best Dance Recording en tant que producteur, et pour la Chanson de l’année sous le statut de compositeur pour Lady Gaga, plus précisément pour son hit Poker Face. Et ce n’est pas tout. Car il obtient au final la récompense pour le meilleur enregistrement danse. En 2011, RedOne a, encore une fois, été nominé pour un Grammy Award en tant que meilleur producteur de l’année. Il a aussi été nominé pour l’Album de l’année, une seconde fois de suite, pour être l’un des contributeurs de The Fame Monster de Lady Gaga. RedOne a encore une fois obtenu une énième nomination avec Lady Gaga pour Born this way à la 54e cérémonie des Grammy Awards. Lady Gaga est donc le grigri de Nadir ...

En 2012, il produit C’est la vie, dernier album de Khaled, composé de 12 titres et réunissant divers talents maghrébins de la nouvelle scène musicale. « J’ai toujours voulu travailler avec Cheb Khaled. Aujourd’hui, nous sommes malheureusement les deux seuls Maghrébins à briller à l’échelle internationale ». Et d’ajouter : « Personnellement, j’aurais bien voulu ne pas être le seul Marocain à travailler en étroite collaboration avec des chanteurs américains et européens. Mon pays est pétri de talents, surtout quand il s’agit du monde de la chanson et de la musique en général. D’ailleurs, c’est avec une joie d’enfant que j’assiste les chanteurs marocains qui rêvent de percer dans le monde. Je me dis que pour le moment, j’ai ce petit quelque chose qui est la célébrité et que cela ne sert à rien du tout de la garder pour moi. Moi aussi j’étais débutant un jour et j’ai eu la chance de rencontrer des personnes qui ont cru en moi, en mon talent. D’ailleurs, le Marocain Ahmed Chaouki est aujourd’hui mon poulain et j’en suis pour le moins fier ».

Aussi RedOne a-t-il pris un immense plaisir à épauler, il y a deux années de cela, Babel et Rwapa Crew, tous deux gagnants de Génération Mawazine 2011. Leur vidéoclip Feels so Right est toujours sur les bancs au Maroc.

Décidément, le public et le marché marocains sont également importants à ses yeux. Depuis quelque temps, les panneaux publicitaires des grandes villes du pays sont d’ailleurs envahis par une campagne d’affichage pour la promotion des derniers singles de l’artiste.

Au grand bonheur de ses admirateurs, le compositeur a établi son propre label nommé « 2101 Records », et ce, en guise de « joint-venture » avec la célébrissime firme Universal International Music, une unité administrative d’Universal Music Group.

Sur scène, Nadir demeure reconnaissable par son geste atypique, à savoir le doigt levé vers le ciel, au lieu des deux doigts du V de la victoire. « Je suis musulman et je le resterai. Le doigt levé vers le ciel symbolise la chahada, la reconnaissance de l’existence de Dieu et de son messager », affirme-t-il l

Jalons

Avril 1972 : Naissance à Tétouan, au Maroc.

2006 : Produit la chanson Bamboo, la mélodie officielle de la Coupe du monde FIFA 2006.

2009 : Produit la version remix de We Are the World, de son idole Mickael Jackson.

2000-2012 : Travaille en étroite collaboration avec les chanteurs Enrique Iglesias, Britney Spears, Lady Gaga, Mylène Farmer, Mickael Jackson, Cheb Khaled et tant d’autres.

2014 : Signature de plusieurs contrats de production avec Porcelain Black, Sophia Del Carmen et Wayne Bekford, parmi tant d’autres.

Mots clés:
Lien court: