L'invité > L'invité >

Ossama Mobarez : Nous avons aidé les pays producteurs de la région à accélérer l’exploitation de leurs réserves de gaz

Racha Darwich , Mercredi, 13 avril 2022

Ossama Mobarez, secrétaire général du Forum du gaz de la Méditerranée orientale, explique les objectifs de la deuxième phase de la stratégie de ce rassemblement régional.

Ossama Mobarez

Al-Ahram Hebdo : L’accord sur la deuxième phase de la stratégie du Forum du gaz de la Méditerranée orientale a été signé le 14 février 2022. Quels sont les résultats de la première phase et quelles sont les caractéristiques les plus importantes de la nouvelle ?

Ossama Mobarez : Le contrat d’exécution de la deuxième phase de la stratégie à long terme du forum, élaborée avec l’aide d’un consultant mondial, a été signé en marge de la Conférence et Exposition égyptiennes internationales de pétrole « Egyps 2022 » organisées au Caire du 14 au 16 février 2022. La première phase de la stratégie s’était achevée et ses résultats avaient été soumis à la sixième réunion ministérielle du forum en novembre dernier. C’est ainsi qu’ont été exposées la vision et la mission du forum, ses objectifs stratégiques, ses valeurs fondamentales, les facteurs-clés de son succès, ainsi que le cadre général de la stratégie qui doit être exécutée dans la deuxième phase.

La principale caractéristique de la stratégie est le fait qu’elle reflète les objectifs fondamentaux énoncés dans la Charte du forum conformément à la transformation énergétique mondiale, la confirmation de l’importance du gaz naturel durant la transition énergétique en tant que combustible fossile le moins intensif en carbone et le développement de mécanismes efficaces de gestion des émissions de carbone. Sans oublier le soutien au développement des ressources gazières de la région, la compétitivité de ces ressources et le développement d’un marché régional compétitif du gaz en Méditerranée orientale.

— Quel sera l’impact de la crise russo-ukrainienne sur le marché mondial du gaz ?

— L’impact de la crise est évident sur les marchés mondiaux de l’énergie. Les cours du pétrole ont atteint des niveaux record. Le prix du gaz naturel est étroitement lié à celui du pétrole brut, qui enregistrera des hausses record si la crise persiste. Les prix du gaz devraient bondir dans les contrats au comptant. On s’attend aussi à ce que de nombreux pays achètent davantage de cargaisons de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) sur le marché au comptant, afin d’assurer des stocks suffisants à la lumière de l’incertitude actuelle quant à l’avenir des approvisionnements.

— Comment le forum peut-il réduire la gravité de la crise et son impact sur le marché mondial de l’énergie ?

— L’importance du Forum du gaz de la Méditerranée orientale s’avère dans la consolidation de la coopération régionale et le développement des ressources gazières dans les pays de la région, afin de contribuer à assurer les besoins de leur population en gaz naturel. Il s’agit également d’assurer une partie des besoins de l’Europe et de l’Asie de ce combustible qui est le plus important dans cette phase de transition vers l’énergie propre, et qui continuera à avoir une grande importance pendant des décennies dans le bouquet énergétique mondial.

Depuis la création du forum, nous avons aidé les pays producteurs de la région à accélérer l’exploitation de leurs réserves de gaz actuelles et futures en renforçant la coopération entre eux. Et ce, en coopération avec les pays de transit et les pays consommateurs de la région en tirant parti des infrastructures existantes et en créant et développant de nouvelles infrastructures capables d’assimiler les découvertes futures. Le forum a également oeuvré à aider les pays consommateurs à satisfaire leurs besoins et à créer une valeur ajoutée pour les pays de transit en répondant à leurs besoins et en augmentant leurs ressources économiques. Tout ceci crée un partenariat durable entre les principaux acteurs à travers la chaîne de valeurs du gaz.

— Alors que l’Egypte accueille la COP27, quels sont les efforts du forum dans la lutte contre le changement climatique ?

— Conformément aux tendances mondiales en matière de réduction des émissions de carbone dans le cadre des efforts de lutte contre le changement climatique, les ministres des Etats membres du forum ont convenu, lors de la quatrième réunion ministérielle en mars 2021— la première après l’entrée en vigueur de la Charte du forum en tant qu’organisation régionale gouvernementale de gaz naturel—, de lancer deux initiatives sur la décarbonisation du gaz naturel et la promotion de l’utilisation du GNL comme carburant pour les navires. Deux groupes de travail composés de représentants des Etats membres ont été formés pour mettre en oeuvre ces initiatives. Ceux-ci ont présenté des rapports sur les résultats de leurs travaux à la 6e réunion ministérielle en novembre 2021 et les ministres ont convenu d’élaborer un plan d’action pour mettre en oeuvre les recommandations du rapport du groupe de travail sur la promotion de l’utilisation du GNL comme carburant pour les navires. Les ministres ont également demandé à l’autre groupe de travail de formuler des initiatives réalistes, associées à un calendrier clair pour le financement, la technologie et le renforcement des capacités visant à la décarbonisation du gaz naturel dans la région de la Méditerranée orientale, en coordination avec le Comité consultatif de l’industrie gazière du forum. Les travaux sont actuellement en cours, afin que ces initiatives puissent être lancées lors du sommet de la COP27 en novembre prochain.

En tant que premier secrétaire général du Forum du gaz de la Méditerranée orientale, quelles sont vos ambitions pour l’avenir ?

— Au niveau régional, ma première ambition est que tous les Etats membres continuent à s’épauler afin de réaliser les objectifs du forum. En fait, c’est cette solidarité qui a permis la création du forum en un temps record. Ce qui nous a valu les éloges de nombreuses parties. J’espère aussi ouvrir davantage de perspectives de coopération et de coordination entre les Etats membres et les observateurs, afin de discuter des moyens de développer les marchés régionaux du gaz et de jouer un rôle actif dans le développement de leurs mécanismes d’action, en plus de la volonté de renforcer les accords multilatéraux et accélérer leur mise en oeuvre, afin d’apporter un changement significatif dans la vie des peuples de la région et des générations futures.

Au niveau mondial, j’espère que le forum contribuera à assurer l’énergie à tous les peuples du monde, en tirant parti des vastes réserves contenues dans les pays de la Méditerranée orientale et en fournissant une feuille de route équilibrée pour le transfert énergétique, la gestion des émissions de carbone et l’engagement avec la communauté internationale. En plus d’entretenir un dialogue efficace avec diverses organisations internationales pour échanger les points de vue sur les questions internationales, afin de soutenir la stabilité et la durabilité de l’énergie mondiale.

D’une manière générale, j’espère que le gaz naturel et les autres richesses pétrolières deviendront un catalyseur de coopération et de paix au lieu d’être une source de conflit. Ce qui est d’ailleurs l’un des objectifs les plus importants du forum. Enfin, j’espère que les générations futures réaliseront l’importance de la coopération et de l’intégration .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique
Share your latest travel adventures on aotravel@ahram.org.eg