Société > Société >

Magdi Allam : Il faut cesser d’exploiter des ressources naturelles

Dina Bakr, Mardi, 31 août 2021

3 questions à Magdi Allam, secrétaire général des experts environnementaux arabes.

Al-Ahram Hebdo : Que signifie l’économie circulaire ?

Magdi Allam : Il s’agit de maintenir l’équilibre écologique par le biais du recyclage. L’objectif serait d’atteindre le zéro déchet. Prenons l’exemple de l’abattage des arbres dans les bois. Il est recommandé de couper 1/40 du nombre des arbres pour ne pas détruire le système écologique et protéger l’environnement. De cette manière, on réduit les abus exercés par l’homme qui détruit les milieux de vie. De même, la réutilisation et le recyclage peuvent produire des objets durables.

— Quels sont les pays qui appliquent ce concept d’économie circulaire ?

— En général, les pays européens adoptent l’économie circulaire afin de préserver les ressources naturelles et de ne pas déséquilibrer l’environnement. Cela fait 4 ans que la Chine a adopté aussi l’économie circulaire après avoir ratifié la convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques. Recouvrer cette industrie est devenu le système incontournable afin de protéger les ressources naturelles et demeurer une force économique mondiale.

— Est-ce que l’Egypte peut adopter le système d’économie circulaire ?

— L’objectif est lointain, car il demande de l’argent et du temps. Il faut un changement technologique complet au sein de l’industrie : électricité et énergies nouvelles. Et cesser d’exploiter des ressources naturelles comme le calcaire et le pétrole. Par ailleurs, l’Etat cherche à organiser le statut professionnel des chiffonniers. C’est vrai qu’ils recyclent le plastique et revendent la tonne de poudre de plastique à 2 000 L.E., alors que la tonne importée revient à 6 000 L.E., mais cette industrie ne respecte pas les normes écologiques et sanitaires, car elle provoque de la pollution et a un impact néfaste sur la santé des habitants à Manchiyet Nasser. De même, l’Etat est en voie de créer un complexe de recyclage des ordures à la cité industrielle du 10 de Ramadan. Dans ce complexe, le tri a lieu en séparant tout ce qui est solide, organique et liquide. Un premier pas dans le domaine du recyclage et dans des conditions plus favorables par rapport aux décharges insalubres.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique