Sports > Sports >

Record historique aux Mondiaux

Doaa Badr, Mardi, 27 novembre 2012

6 médailles dont une d’or : les résultats de l’Egypte aux Championnats du monde n’ont jamais été aussi bons. La sélection a notamment pu compter sur un nouvel espoir, Magdi Hanafi.

Karate
Magdi Hanafi a remporté le premier titre mondial pour l'Egypte.

gyp e aux Championnats du monde n’ont jamais été aussi bons. La sélection a notamment pu lorsque les Egyptiens avaient rem-porté une médaille d’argent en kumité individuel (Mohanad Magdi) et une de bronze en équipe. Pourtant, le contexte était loin d’être favorable. La Fédération égyp-tienne de karaté a été élue fin sep-tembre et le nouveau conseil d’admi-nistration, présidé par Ayman Abdel-Hamid, n’a commencé son travail que début octobre. La seule préparation de la sélection s’est résumée à un
compter sur un stage au Caire suivi de la Coupe du monde en Grèce.
C’est une première histo-rique : 6 médailles dont une d’or pour la déléga-tion égyptienne. Au Palais Omnisports de Paris-Bercy, la 21e édition des Championnats du monde de karaté a porté bonheur à l’Egypte. La délégation, composée de 19 ath-lètes, 12 en kumité (combat) et 7 en kata, a réalisé un exploit à ces Mondiaux. Cette compétition était la plus importante jamais organisée avec la participation de 1 443 athlètes pour 116 nations. Les Egyptiens sont revenus avec 5 médailles de bronze et une médaille d’or. Magdi Hanafi a décroché l’or en kumité (-67 kg) tandis que Mohamad Ali (-60 kg), Yasmine Attiya (-55 kg) et Heba Abdel-Hamid (-68 kg) ont tous décroché le bronze, toujours en kumité. S’ajoute une médaille de bronze en équipe et une autre en kata. Avec ce résultat, l’Egypte se place à la 6e place au tableau général. La France occupe la 1re place avec 7 médailles d’or suivie par le Japon (4 médailles d’or) et l’Italie (une médaille d’or). Hanafi, star montanteMagdi Hanafi a créé la surprise en finale des -67 kg en dominant l’Ira-nien Saied Ahmadikaryani. Grâce à Hanafi, l’Egypte a fêté à Paris le pre-mier titre de champion du monde de karaté de son histoire. A 20 ans seule-ment, il a surpris tout le monde en arrachant l’or face à des adversaires beaucoup plus expérimentés. Le parcours de l’Egyptien a été pourtant difficile dans une catégorie comprenant 83 athlètes. Pour rempor-ter l’or, Hanafi a disputé 6 matchs. Au premier tour, il bat facilement le Dominicain D. Ferraras (7-0), en 16es de finale, il bat le Russe Pankratov (3-0) et en 8es de finale, l’Australien T. Tahiro (6-0). C’est en quarts de finale que les choses se compliquent. L’Italien C. Massa oppose une forte résistance, mais finit par s’incliner 1-0. Les demi-finales s’avèrent mission impossible face au Français très expé-rimenté William Roll, qui avait par ailleurs le privilège de jouer à domi-cile. Roll possède un lourd palmarès avec notamment une récente médaille d’or aux Championnats européens de 2012, plusieurs médailles aux Championnats d’Europe et une médaille de bronze aux Championnats du monde de 2008. Mais Hanafi a dévoilé tout son talent, compensant son manque d’ex-périence. Il s’impose finalement 7-3. En finale, l’Egyptien se surpasse et écrase l’Iranien 8-0. Pour sa première sélection nationale, Hanafi a fait preuve de qualités exceptionnelles et constitue désormais le meilleur espoir du nouveau directeur technique, Mohamad Ibrahim. L’Egypte au plus hautL’Egypte réalise grâce à Hanafi sa meilleure performance de l’histoire. Elle fait mieux que la dernière édition nouvel espoir, Magdi Hanafi. Record historique aux Mondiaux « Depuis l’arrivée d’Ayman Abdel-Hamid, une nouvelle ère basée sur la transparence a débuté, en offrant une chance équilibrée à tous les ath-lètes. Pour la première fois des éli-minatoires ont été menées pour sélectionner l’équipe nationale aux Mondiaux. Cela a donné l’occasion à des athlètes comme Hanafi de se qualifier », confie Mohamad Magdi, médaillé d’argent aux Mondiaux 2010 et 2008. Ce dernier n’a pas disputé les Mondiaux pour cause de blessure. Le nouveau conseil d’administra-tion de la Fédération égyptienne entame donc son mandant dans la réussite. Ces Mondiaux de Paris sont un premier pas pour faire intégrer le karaté aux Jeux Olympiques (JO) en 2020. Le karaté sera en effet à nou-veau candidat en 2013 pour devenir un sport olympique. Le Comité olympique international devrait pro-chainement se prononcer sur une éventuelle intégration du karaté aux JO de 2020. Une intégration qui per-mettrait sans doute à l’Egypte de ramener davantage de médailles.
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique