Sports > Sports >

Le Clos, un grand champion

Doaa Badr avec AFP, Mardi, 09 décembre 2014

Le nageur sud-africain, Chad Le Clos (22 ans), est entré dans l'Histoire en remportant 4 titres aux Championnats du monde en petit bassin du 3 au 7 décembre au Qatar. Portrait d'une star hors du commun.

Le Clos, un grand champion
Le Clos tout juste auréolé de ses 4 titres. (Photo : AP)

Après 5 journées de compétition acharnée au Centre aquatique de Hammad à Doha, au Qatar, les 12es Championnats du monde en petit bassin (25 m) se sont achevés le 7 décembre sur un grand succès. Doha est entrée dans l’histoire de la natation mondiale après l’organisation de cette compétition qui a vu plusieurs records battus: 23 nouveaux records du monde et 24 records des Championnats ont été réalisés dans la capitale qatari. C’est le Brésil qui a ravi la première place au tableau final des médailles avec un total de 10 médailles dont 7 d’or, suivi par la Hongrie avec 6 médailles d’or et les Pays-Bas avec 5 médailles d’or. Pour la première fois de l’Histoire, l’Afrique du Sud a terminé à la 4e place grâce aux 4 médailles d’or obtenues par la star de la compétition, Chad Le Clos, et une médaille d’argent remportée par Cameroun Van Der Brugh en 50 m brasse.

En fait, Le Clos était la star incontestable de cette compétition. Il a même reçu le prix du meilleur nageur hommes de ces Mondiaux, et cela grâce à ces 4 sacres mondiaux en décrochant l’or du 200 m nage libre, 50 m, 100 m et 200 m papillon, ainsi que le record du monde du 100 m papillon. Grâce à cette performance, Le Clos devient le premier homme à réaliser les 3 titres de papillon dans la même compétition. Ainsi, le Sud-Africain a inscrit le nom de son pays dans les annales de cette compétition.

La compétition n’était pas facile pour le jeune champion qui devait affronter les meilleurs nageurs du monde.

Le record du monde pulvérisé

Le Sud-Africain a survolé la finale du 100 m papillon. Il s’est imposé en 48 sec 44, améliorant au passage de 4 centièmes l’ancien record établi en 2009 par le Russe Evgeny Korotsyshkin (44 sec 48). Nouveau champion du monde du 100 m papillon en petit bassin, Chad Le Clos est accompagné sur le podium par l’Américain Tom Shields (48 sec 99) et l’Australien Tommaso D’Orsogna (49 sec 60). Il a remporté ainsi l’or sur le 200 m nage libre avec un chrono de 1:41.45. Il décroche ainsi son premier titre mondial devant le Russe Danila Izotov (1:41.64) et l’Américain Ryan Lochte en bronze en 1:42.09.

Sa victoire sur le 50 m papillon était plus facile tandis que sur 200 m papillon, Le Clos, Champion olympique du 200 m papillon, a dû batailler jusqu’au bout pour s’offrir d’un cheveu une quatrième médaille d’or devant le Japonais Daiya Seto. Elu meilleur nageur de l’année 2014 par la Fédération internationale, Chad Le Clos devance donc Florent Manaudou, autre star de ces Mondiaux en petit bassin au nombre de titres cette semaine.

Chad Le Clos poursuit donc sa belle saison après avoir été couronné il y a quelques semaines meilleur nageur de 2014 par la FINA (Fédération internationale de natation). Cette saison était parfaite pour le Sud-Africain qui devient le premier homme vainqueur des séries de la Coupe du monde pour la 3e fois après avoir remporté cette saison 27 médailles d’or dans la série de la Coupe du monde de la FINA. Le Clos est encore le premier nageur invaincu dans la série de la Coupe du monde.

Ainsi, à 22 ans, le nageur sud-africain a inscrit son nom parmi les meilleurs nageurs du monde. Il est à noter que le début de l’illustration de ce champion remonte à 2010 lors des Jeux olympiques de la jeunesse à Singapour où il a décroché un titre, 3 médailles d’argent et une de bronze. Ces jeux sont considérés comme la date de naissance de ce jeune champion. Aligné sur 5 courses dont 4 individuelles, il monte sur chacun des podiums. Le 15 août dernier, il s’aligne en finale du 400 m nage libre où il finit deuxième derrière le Chinois Jun Dai. Le lendemain, il arrive une nouvelle fois deuxième lors de la finale du 100 m papillon derrière le Coréen Chang Gyu-cheol. Le même jour, il décroche la médaille d’or du 200 m 4 nages en 2:00.68. Le 17 août, il est le premier relayeur du 4 x 100 m nage libre sud-africain qui décroche la médaille de bronze. Lors de la dernière journée, il est classé deuxième lors de la finale du 200 m papillon derrière le Hongrois Bence Biczo.

Aux Jeux du Commonwealth de Delhi (Inde) de la même année, il continue son élan en remportant 2 titres, une médaille d’argent et une de bronze. Puis aux Mondiaux en petit bassin en 2010 à Dubaï (Emirats arabes unis) où il obtient le titre du 200 m papillon. En 2011, lors des Jeux Africains de Maputo (Mozambique), il est la star de l’Afrique du Sud en obtenant 6 titres et une médaille de bronze.

Aux Championnats du monde en grand bassin à Shanghai (Chine), il termine 5e du 200 m papillon, 13e du 100 m papillon et 10e du 4 x 100 m nage libre avec le relais sud-africain.

Il reçoit la consécration lors des Jeux olympiques de Londres 2012, en remportant l’or sur le 200 m papillon, battant Michael Phelps sur les 5 derniers mètres en établissant le nouveau record d’Afrique en 1:52.96. Le septième jour de la compétition, il remporte la médaille d’argent du 100 m papillon à égalité avec le Russe Yevgeniy Korotychkin, mais derrière l’Américain Michael Phelps.

Lors des Championnats du monde en grand bassin 2013, disputés à Barcelone (Espagne), le jeune nageur sud-africain, âgé de 21 ans, parvient à confirmer son statut de champion olympique du 200 m papillon en remportant le titre mondial avec le chrono de 1:54.32 devant le Polonais Pawel Korzeniowski (1:55.01) et le Chinois Wu Peng (1:55.09). Il réalise quelques jours après le doublé en remportant la médaille d’or du 100 m papillon en 51.06, devançant le Hongrois Laszlo Cseh (51.45) et le Polonais Konrad Czerniak (51.46). Il devient donc le deuxième représentant de l’Afrique du Sud avec Roland Schoeman à remporter 2 médailles d’or individuelles dans un même Championnat du monde.

Ainsi, Le Clos sera très attendu la saison prochaine lors des prochains Championnats du monde 2015.

Le Clos n’était pas le seul Africain à monter sur le podium à ces Mondiaux. Son compatriote Cameroun Van Der a remporté une médaille d’argent. Et le Tunisien Oussama Mellouli a décroché l’argent du 1500 m, précédé par l’Italien Gregorio Paltrinieri.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique