Sports > Sports >

Les Egyptiens à la 10e place mondiale

Doaa Badr, Mardi, 18 novembre 2014

L’Egypte a décroché 2 médailles d’argent et 2 de bronze aux Championnats du monde d’haltérophilie qui se sont achevés le 16 novembre à Almaty (Kazakhstan).

Haltérophilie
Mohamad Ihab (69 kg) a réalisé la meilleure performance en décrochant 2 médailles d'argent et de bronze. (Photo : www.iwf.net)

Les Championnats du monde d’haltérophilie se sont achevés le 16 novembre à Almaty (Kazakhstan), avec la victoire sur­prise de la République populaire démocratique de Corée (DPR), remportant la première place avec 12 médailles d’or, devançant la Chine, venue 2e avec 9 médailles d’or.

C’est la première fois depuis 13 ans que la Chine perd la première place aux Mondiaux. La dernière fois remonte à 2001, lorsqu’elle avait terminé 2e derrière la Russie, avec une différence de deux médailles d’or.

A Almaty, la concurrence était aussi serrée. Parmi cette élite des meilleurs haltérophiles, l’Egypte a fait bonne figure en décrochant 2 médailles d’argent et 2 de bronze. La vedette de l’équipe égyptienne est Mohamad Ihab (69 kg). Il était en concurrence avec 2 stars très connues: le Chinois Lio Hui et le Nord-Coréen Kim Hyong Hyok. Le jeune Egyptien était à la hauteur de la compétition et a décroché deux médailles d’argent à l’épaulé jeté avec 182 kg, et au total avec 334 kg et une médaille de bronze à l’arra­ché avec un levé de 152 kg. Au total, c’est le Chinois qui a décro­ché la médaille d’or avec 359 kg, en laissant les deux autres marches du podium à l’Egyptien et au Coréen.

La 4e médaille égyptienne a été obtenue par l’haltérophile le plus expérimenté de la sélection natio­nale, Mohamad Ehsan Attiya, en +105 kg. En réalisant un total de 436 kg, Ehsan a terminé 3e derrière le Russe Rusian Albegov (462 kg) et l’Iranien Beldad Salimkordasiabi (457 kg). Ehsan avait déjà décroché une médaille de bronze aux Mondiaux 2006.

Grâce à ces 4 médailles, l’équipe égyptienne a terminé à la 10e place au tableau de médailles des hommes. Tandis que l’équipe dames, qui n’a obtenu aucune médaille, s’est classée à la 17e place. La meilleure performance chez les dames était une 6e place réalisée par Chaïmaa Khalaf dans la catégorie +75 kg.

Le classement est d’autant plus important qu’il compte pour la qua­lification olympique qui se fait à travers les deux Mondiaux 2014 et 2015. Les 6 premiers pays au clas­sement final des 2 Mondiaux seront représentés dans les Jeux Olympiques (JO) de Rio de Janeiro en 2016 avec une équipe complète de 6 haltérophiles chez les hommes et 4 chez les dames. Les pays qui seront classés entre la 7e et la 12e places y participeront avec 5 hommes et 3 dames... et ainsi de suite, jusqu’à la 21e place. Pour l’Egypte, les hommes se trouvent dans une bonne position car, s’ils conservent leur classement aux Mondiaux 2015, ils pourront se qualifier avec 5 hommes. Mais pour les dames, le classement est très en deçà de leur attente. Elles ont besoin de fournir plus d’efforts afin d’améliorer leur classement l’année prochaine et augmenter le nombre d’athlètes qualifiées pour les pro­chains JO.

Performance satisfaisante

En somme, cette performance est très satisfaisante pour l’haltérophilie égyptienne, dont la sélection est composée de jeunes athlètes qui ont encore besoin d’expérience. En plus, cette année, la préparation était très médiocre. « Nous avons commencé la préparation très en retard. A cause du manque de moyens finan­ciers, nous n’avons effectué aucun stage de préparation à l’étranger, et nous n’avons disputé aucune com­pétition internationale senior. Le seul stage à l’étranger programmé avant les Mondiaux n’a pas eu lieu à cause de problèmes de visa », déclare Khaled Qorani, entraîneur de la sélection nationale.

Il réclame plus d’attention et de moyens pour que son équipe pour­suive sa voie vers les Jeux olym­piques de Rio de Janeiro 2016.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique