Sports > Sports >

Football : Des Rouges dominants

Mohamad Mosselhi, Lundi, 30 juin 2014

Ahli a pris une option sur le titre du championnat suite à sa victoire de 1-0 contre Zamalek lors du derby cairote samedi. La victoire confirme la supériorité des Rouges.

Des rouges
Les stars de Zamalek, à l'image de Mohamad Abdel-Chafi, ont déçu lors du derby. (Photo : Yasser Al-Ghoul)

Pas vraiment une surprise. Ahli a battu son rival éternel Zamalek 1-0 samedi au stade du Caire, à l’occasion du match d’ouverture de la finale à quatre. Une victoire importante qui a augmenté les chances des Rouges de remporter le titre du championnat. La victoire des Rouges est une grande surprise pour les observateurs, vu les circonstances difficiles dans lesquelles ils ont abordé la rencontre, contrairement à leur adversaire qui était prêt pour cette rencontre. Mais les jeunes joueurs d’Ahli, à l’image de Ramadan Sobhi (17 ans) et Karim Bambo, ont confirmé qu’ils étaient aussi efficaces que les absents. Ils ont mené leur équipe vers sa 9e victoire aux dépens des Blancs au cours de 7 saisons. Les deux équipes se sont rencontrées 17 fois. Ahli a remporté 9 rencontres et a concédé 8 nuls, confirmant ainsi sa supériorité historique sur son adversaire. « Je remercie les joueurs pour leurs efforts lors du derby. J’étais certain qu’ils allaient jouer une grande rencontre et ils l’ont fait », déclare Fathi Mabrouk, directeur technique des Rouges. Ce dernier a bien maîtrisé la rencontre en permettant à son adversaire— qui est mieux au niveau technique— de posséder le ballon tout au long de la rencontre, au milieu du terrain, mais sans donner l’occasion aux joueurs de Zamalek de s’approcher de la surface dominée par les défenseurs d’Ahli et les joueurs du milieu du terrain. Au niveau offensif, Mabrouk s’est plus focalisé sur les contre-attaques qui étaient efficaces face à une défense fragile blanche. C’est le milieu défensif de Zamalek, Ahmad Tewfiq, qui a marqué l’unique but de la rencontre grâce à son contre-but à la 22e minute de la rencontre, quand il a tenté de dégager le ballon devant l’attaquant d’Ahli dans l’une de ces contre-attaques dangereuses. Par contre, les joueurs de Zamalek étaient perdus tout au long de la rencontre, malgré leur supériorité au niveau des possessions, mais leur jeu individuel a beaucoup nui à l’efficacité de l’équipe qui n’a menacé qu’une seule fois les filets des Rouges, à la 69e minute de la rencontre, lorsque l’attaquant remplaçant Ahmad Ali a remporté un penalty suite à une faute du gardien de but d’Ahli, Chérif Ikrami. Malheureusement, Mahmoud Fathallah n’a pas réussi à le concrétiser, empêchant son équipe d’égaliser le score et de revenir à la rencontre. « On a commis beaucoup d’erreurs aux niveaux offensif et défensif, mais on ne mérite pas la défaite, surtout qu’on a dominé la majorité de la rencontre », indique Ahmad Hossam « Mido », directeur technique de Zamalek. « Le penalty raté de Fathallah était décisif. On aurait pu remporter la rencontre si Fathallah avait réussi à le concrétiser », ajoute-t-il. Suite à la victoire de samedi, Ahli a pris une grande option sur le titre du championnat. Mais les Rouges doivent se méfier de leur rival de mercredi, Petrojet, qui a subi une défaite humiliante de 1 à 4 contre Smouha, samedi. Il est clair que Petrojet sera féroce contre Ahli, car si l’équipe pétrolière échoue, elle ratera le titre du championnat. « J’ai demandé aux joueurs d’oublier la rencontre contre Zamalek et de se concentrer sur le match contre Petrojet. On n’a pas encore remporté le titre. On doit se méfier de Petrojet, qui est une équipe à craindre », déclare Fathi Mabrouk, directeur technique d’Ahli.

Tout comme Petrojet, Zamalek n’aura pas d’autre choix que de battre Smouha lors de la 2e journée ce mercredi, afin de conserver ses chances dans la compétition locale. La mission des Blancs ne sera pas facile, vu la puissance de l’adversaire motivé par sa victoire de 4 à 1 contre Petrojet. Mido, directeur technique de Zamalek, doit changer sa stratégie et remédier aux faiblesses qui sont apparues contre Ahli, afin de redresser la barre de son équipe, car une autre défaite aura des conséquences terribles sur son avenir avec l’équipe, qui est déjà en doute depuis la défaite contre Ahli. « On a perdu une rencontre mais on n’a pas encore perdu le titre. C’est vrai que nos chances sont réduites après notre défaite contre Ahli, mais on a encore des chances, et on doit les défendre », conclut le directeur technique de Zamalek .

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique