Sports > Sports >

Deux tests pour les Pharaons

Mohamad Mosselhi, Mardi, 27 mai 2014

La sélection nationale de football rencontrera le Chili et la Jamaïque lors de deux rencontres amicales. Des rendez-vous importants pour le directeur technique des Pharaons qui cherche la bonne formule avant les qualifications de la CAN.

Les Pharaons poursuivront leurs préparations pour les qualifications de la CAN sous la direction de leur nouveau directeur technique Chawqi Gharib. Deux mois après avoir battu la Bosnie 2-0, la sélection nationale sera au rendez-vous avec deux rencontres amicales, la première contre le Chili à Santiago le 30 mai et la deuxième contre la Jamaïque le 4 juin à Londres. Gharib a convoqué une liste de 27 joueurs dont 7 évoluant à l’étranger, à savoir Ali Ghazal (Nacional de Madera, Por) Mohamad Al-Nenni (Basel, Sui), Hossam Ghali (Lierse, Bel), Ahmad Al-Mohammadi (Hull City, Ang), Saleh Gomaa (Nacional de Madera, Por), Mohamad Salah (Chelsea, Ang) et Ahmad Hassan Koka (Rio Ave, Porl). De même, Gharib à donné l’occasion à 5 nouveaux

joueurs grâce à leur bonne performance avec leur équipes respectives dans les matchs du championnat égyptien : Mohamad Al-Shennawi (Petrojet), Mahmoud Ezzat (Moqaouloun), Hussein Al-Sayed (Maqassa), Ahmad Cherwida (Ittihad d’Alexandrie) et Bassem Morsi (Al-Entag Al-Harbi).

Ces nouveaux éléments n’auront pas la chance de participer à la rencontre contre le Chili mais auront une bonne occasion de jouer pour la seconde rencontre, d’autant plus que les joueurs d’Ahli et Zamalek ne disputeront pas la deuxième à cause des matchs de leurs équipes respectives dans les compétitions africaines interclubs. « La porte de la sélection reste ouverte à n’importe quel joueur. Le seul critère pour moi est la performance du joueur avec son équipe », déclare Chawqi Gharib.

Les deux prochaines rencontres seront une bonne occasion de découvrir les qualités des joueurs et s’ils sont capables de jouer au niveau international ou pas. « Ces nouveaux joueurs devront bien profiter de ces occasions car dans la prochaine période, il n’y aura pas de place pour se démarquer », ajoute-t-il.

En effet, les Pharaons ont subi un tirage au sort très difficile dans les qualifications pour la prochaine CAN en tombant dans un groupe plutôt difficile, à savoir le groupe G à côté de la puissante sélection sénégalaise, en plus de la Tunisie et d’une autre équipe qui sera révélée ultérieurement après la fin du tour préliminaire.

C’est alors que les Pharaons devront se concentrer au maximum

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique