Sports > Sports >

Squash : l’ascension des dames

Chourouq Chimy, Mardi, 25 mars 2014

L’Egyptienne Nour Al-Cherbini a terminé finaliste des derniers Championnats du monde dames individuels de Malaisie. Elle est à ce jour la plus jeune finaliste de l'histoire de cette compétition.

squash
Al-Cherbini a réalisé un grand exploit en battant Nicol David.

Epoustouflant ! L’Egyptienne Nour Al-Cherbini, 18 ans, actuelle n°27 mondiale au classement WSA (Association inter­nationale des joueuses de squash), a créé la surprise en terminant fina­liste des Championnats du monde individuels, qui se sont achevés le dimanche 23 mars en Malaisie. En finale, Al-Cherbini a été battue par l’Anglaise Laura Massaro, actuelle n°2 mondiale, sur le score de 3 à 2.

Massaro, 30 ans, est la première joueuse anglaise à remporter le titre de championne du monde depuis 15 ans. En outre, elle est la première anglaise de l’Histoire à remporter le British Open et les Championnats du monde simultanément. Elle est la 3e dame anglaise à inscrire cet exploit après Martine le Moignan en 1989 et Cassie Jackman en 1999. « Cherbini n’était pas facile. Sa condition physique est parfaite et son esprit est combattant. Mais, j’ai fait de mon mieux pour remporter le titre. C’était une grande occasion pour moi de disputer la finale des Championnats du monde en l’ab­sence de la Malaisienne Nicol David, actuelle n°1 mondiale », explique Massaro.

squash2

Al-Cherbini, très nerveuse tout au long du match, a fait de son mieux pour remporter le match et évidem­ment le titre pour être la première Egyptienne à remporter un tel exploit. Mais l’expérience de Massaro en circuit professionnel a été supérieure à la jeunesse et la bonne condition physique d’Al-Cherbini. « J’avais beaucoup de choses dans ma tête et je n’ai pas pu me concentrer. Mais j’ai bien joué. Je crois que notre jeu et notre niveau étaient très proches », souligne Cherbini, 3 fois championne du monde juniors.

Cette talentueuse Alexandrine a toutefois enregistré un record mon­dial en étant la plus jeune joueuse de l’Histoire du circuit féminin à dispu­ter les demi-finales et la finale des Championnats du monde. Elle est aussi la deuxième joueuse égyp­tienne après Omneya Abdel-Qawi à atteindre la finale en 2010 de cet important et prestigieux événement. De même, elle est la première joueuse du monde non classée qui a atteint la finale des Championnats du monde depuis 20 ans.

Selon les experts, le vrai exploit d’Al-Cherbini lors de cette compéti­tion est sa réussite à battre Nicol David en demi-finales sur le score de 3 à 2, se qualifiant ainsi en finale. David n’est pas seulement l’actuelle n°1 mondiale et joueuse la plus per­formante du circuit, elle est aussi 7 fois gagnante du titre de cham­pionne du monde. « J’étais ravie de battre David. Je n’ai jamais pensé pouvoir la battre et gagner les demi-finales. Nicol me battait tout le temps sur le score de 3 à 0. C’est toujours difficile de gagner des points sur elle en plein match. Mais je n’avais rien à perdre. J’ai joué avec toute ma force et concentra­tion. Je ressens de la peine pour David qui a perdu sur son sol en Malaisie et entre ses fans. Mais la pression sur elle était énorme », note Al-Cherbini. Cette dernière a accompli un excellent trajet tout au long de la compétition pour atteindre ces dernières phases de Championnats du monde. Elle a battu de grands noms du circuit de squash, telles l’Australienne Kasey Brown, l’Anglaise Alison Waters et la Néo-Zélandaise Joelle King.

Excellents résultats

Cependant, Nour Al-Cherbini n’est pas la seule joueuse égyp­tienne aux excellents résultats lors de cette édition des Championnats du monde individuels. 6 autres figu­rent au tableau principal de la com­pétition. Les unes ont échoué à faire mieux que la dernière édition et ont été éliminées dès le premier tour, les autres ont été satisfaites de leurs résultats, éliminées des 8es de finale.

Mais une joueuse comme la talen­tueuse Ranim Al-Welili, demi-fina­liste, a accompli de grands matchs et a fait preuve d’un niveau extraordi­naire. Elle a été éliminée en demi-finales par la championne du monde Massaro sur le score de 3 à 1. Selon Massaro, Ranim est une solide joueuse et il est très difficile de pro­nostiquer son jeu.

Que ce soit les noms Al-Welili ou Al-Cherbini, il redevient permis d’espérer voir le jour où une Egyptienne arrachera le titre de championne du monde individuelle dames. Un titre encore jamais rem­porté par l’Egypte.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique