Sports > Sports >

L'Afrique de l'Ouest à l'honneur

Karim Farouk, Mercredi, 20 novembre 2013

Sans surprise, le trio de l'Afrique de l'Ouest, le Cameroun, la Côte d'Ivoire et le Nigeria, s'est qualifié à la phase finale de la Coupe du monde 2014 en battant respectivement la Tunisie, le Sénégal et l'Ethiopie le week-end dernier.

L

La hiérarchie a été respectée lors des matchs de barrage africains pour la qualification à la Coupe du monde 2014. Le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Nigeria ont assuré leur billet pour le Brésil aux dépens de la Tunisie, du Sénégal et de l’Ethiopie respectivement (ndlr : résultats des matchs entre l’Algérie et le Burkina Faso, l’Egypte et le Ghana ne sont pas encore communiqués). La grande surprise de ce week-end était la large victoire des Lions indomptables camerounais contre la Tunisie 4-1 à Yaoundé. Après un nul de 0-0 à l’aller en Tunisie, le Cameroun avait besoin d’assurer une simple victoire pour assurer sa qualification. Pierre Achille Webo, qui avait manqué une très facile occasion à l’aller, a ouvert le score dès la 4e minute pour mettre la pression sur les hôtes. Pressés de foncer vers l’attaque, les Tunisiens se sont retrouvés traînés par 2 buts lorsque Benjamin Moudandjo a jonglé la défense pour frapper de l’extérieur de la surface. Au retour des vestiaires, les Aigles de Carthage ont relancé leurs chances par un but du remplaçant Ahmad Akaichi. Mais cela n’a fait que susciter la colère des coéquipiers de Samuel Eto’o, qui ont marqué 2 autres buts par l’intermédiaire de Jean Makoun aux 65e et 86e minutes. Le Cameroun, absent des deux dernières éditions de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012 et 2013, s’est ainsi qualifié à la 7e phase finale de la Coupe du monde. Leur début était en 1982. Ensuite, les Lions indomptables ont participé à toutes les éditions qui ont eu lieu entre 1990 et 2014, à l’exception de celle de l’Allemagne en 2006.

La mission des Super Aigles, Champions d’Afrique 2013, était facile face à l’Ethiopie qui a créé la surprise en atteignant un tel stade de qualifications. Les hommes de Stephen Keshi avaient remporté l’aller 2-1 à Addis-Abeba, et le retour à Calabar n’était qu’une simple balade où Victor Moses, meilleur joueur de la CAN 2013, et Victor Obinna ont signé la victoire 2-0. « Je sais que le public s’attendait à un meilleur résultat, mais je vous assure que ce n’était pas un excès de confiance. J’ai senti que les joueurs étaient un peu inquiets avant le match. Ils ne voulaient pas se trouver dans une impasse, et c’est pour cela qu’ils ne se sont relâchés qu’après avoir marqué », explique Keshi.

A Casablanca au Maroc, le Sénégal a accueilli la Côte-d’Ivoire en raison de la suspension du stade de Dakar, seul stade sénégalais conforme aux normes de la FIFA, pour un an. Les Lions de la Téranga étaient sur le point de créer la surprise après que Moussa Sow eut ouvert le score à la 77e minute sur penalty. Les Sénégalais se sont lancés vers l’offensive en quête d’un 2e but synonyme de qualification (3-1 à l’aller pour la Côte d’Ivoire). Un risque nécessaire mais qui a été puni par les Eléphants, lorsque Yaya Touré a lancé Salomon Kalou dans un large espace pour marquer le but d’égalité en temps additionnel. « Je suis très fier d’être dans une équipe d’un petit pays qui a pu se qualifier à la Coupe du monde 3 fois consécutives. Nous voulons faire quelque chose de spécial lors de ce mondial. Les 2 derniers tournois ont été difficiles. Au Brésil, on espère qu’on aura plus de chance et qu’on pourra au moins se qualifier au premier tour », a dit le capitaine de la Côte d’Ivoire, Didier Drogba.

La bande de Drogba, intitulée génération dorée des Elephants, a été maudite lors de ses deux participations au Mondial. Lors de l’édition de l’Allemagne 2006, les Ivoiriens avaient fait une grande impression, mais ils ont terminé 3e du groupe derrière l’Argentine et les Pays-Bas dans un groupe qui comprenait aussi la Serbie. En Afrique du Sud 2010, ils ont aussi terminé 3e de leur groupe derrière le quintuple champion du monde, le Brésil, et le Portugal de Cristiano Ronaldo. Drogba, 35 ans, espère qu’il aura une meilleure chance cette fois-ci pour finir sa glorieuse carrièredans l’événement le plus prestigieux du monde du football .

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique