Sports > Sports >

Facile demi-finale pour Ahli

Karim Farouk, Mardi, 01 octobre 2013

Sauf surprise, Ahli devrait s’imposer facilement face à Coton Sport en demi-finale de la Ligue d'Afrique.

Ahli
En 2008, Ahli a battu Coton Sport 4-2, sur l'ensemble des deux matchs, pour remporter le titre africain. (Photo : AFP)

Le champion en titre Ahli retrouvera des adversaires qu’il connaît bien le 5 octobre, en demi-finale de la Ligue d’Afrique : les Camerounais du Coton Sport. Il y a cinq ans, les Egyptiens avaient remporté le trophée de la Ligue d’Afrique à Garoua précisément, contre cette même équipe camerounaise, à l’issue d’un match qui s’était soldé par un nul (2-2). A l’aller, au Caire, Ahli l’avait nettement emporté (2-0).

Ahli fait donc aujourd’hui figure de grand favori dans cette confrontation. Championne en titre, l’équipe est en lice pour un 8e titre africain, après avoir terminé à la tête du groupe A, avec un total de 11 points. De son côté, le Coton Sport de Garoua, fondé en 1986, n’est plus en pleine ascension comme c’était le cas en 2008. Cette année-là, les protégés de Sebastien Desabre avaient réalisé leur meilleure performance : la finale de la Ligue d’Afrique. Depuis, ils n’ont plus fait parler d’eux.

Les Camerounais se sont qualifiés pour cette demi-finale à venir en terminant à la 2e place du groupe B derrière une solide équipe, l’Espérance de Tunis. Mais leurs statistiques ne sont pas impressionnantes : ils ont remporté 2 rencontres, en ont perdu 2 autres et ont concédé 2 nuls. Ils se sont même inclinés lors de la dernière journée à domicile face à l’Espérance. « Nous voulons nous qualifier pour la finale, nous devons gagner au Cameroun, reconnaît Waël Gomaa, capitaine de l’équipe. Mais nous sommes Ahli, et c’est aux autres équipes de nous craindre ».

En guise de préparation, l’entraîneur d’Ahli, Mohamad Youssef, a décidé de disputer un match amical contre Dakhliya. Depuis le retour du milieu de terrain Chéhabeddine Ahmad, qui se remettait d’une blessure, son équipe est en place. Les Rouges feront le déplacement en vol privé le 2 octobre, pour éviter toute fatigue. Mohamad Youssef souhaite préserver ses joueurs des spéculations actuelles, qui vont bon train, sur l’étape suivante : la finale, et le possible adversaire, l’Espérance de Tunis. « Tous les discours que l’on entend au sujet d’une possible confrontation avec l’Espérance en finale distraient les joueurs de notre objectif actuel. Nous devons seulement nous concentrer sur le Coton Sport, qui est notre adversaire immédiat. En cas de victoire, nous pourrons commencer à parler de la finale », affirme-t-il. Sage précaution.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique